Le retour du cerf confirmé dans le Jura

Une biche et un faon ont récemment été photographiés dans la Vallée de Delémont. La découverte ...
Le retour du cerf confirmé dans le Jura

Une biche et un faon ont récemment été photographiés dans la Vallée de Delémont. La découverte de cette famille prouve que le cerf a pratiquement recolonisé la région après plus de 150 ans d’absence

Un faon et une biche ont été photographiés à Delémont (photo : canton du Jura). Un faon et une biche ont été photographiés à Delémont (photo : canton du Jura).

Le cerf se réinstalle dans la région. Les autorités cantonales indiquent mercredi qu’une biche et un faon ont récemment été photographiés dans les flans escarpés du sud de la Vallée de Delémont par un piège installé par un garde-faune. Après plus de 150 ans d’absence, la découverte de cette famille prouve que l’animal a pratiquement recolonisé le Jura, selon l’Office cantonal de l’environnement. Ce dernier estime qu’une vingtaine de cerfs et biches adultes vivent aujourd’hui disséminées dans le canton. 


Une véritable harde en création

Les autorités soulignent que de plus en plus d’individus adultes sont signalés sur le territoire jurassien depuis une quinzaine d’années. À l’époque, « il s’agissait en particulier de cerfs mâles en prospection pour découvrir de nouveaux territoires. Des biches ont suivi et l’immanquable se passe aujourd’hui. Il y a eu rencontre et fidélisation de l’espèce à un territoire sur le canton du Jura », indique l’inspecteur de la faune à l’Office cantonal de l’environnement. Amaury Boillat précise que la famille photographiée constitue la prémisse d’une harde qui devrait se développer dans les prochaines années. 


Un retour qui a pris du temps

Le cerf avait quasiment disparu de Suisse au 19e siècle en raison de la déforestation et d’une chasse intense et non contrôlée. Le contexte est toutefois redevenu favorable en 1875 avec l’introduction d’une loi fédérale sur la chasse. La reconquête du territoire helvétique s’est effectuée jusqu’à ce jour. Seules certaines régions du Plateau suisse et le canton du Jura restaient non colonisés ces dernières années. Chez nous, il a fallu plus de temps car « les différents corridors faunistiques sont entravés sur une partie de notre pays », souligne Amaury Boillat. Les animaux sont venus naturellement par les côtes du Doubs, la chaîne du Raimeux et l’Alsace. 


La chasse interdite

Si certaines régions de Suisse autorisent la chasse du cerf, ce n’est pas encore à l’ordre du jour dans le Jura. L’inspecteur de la faune précise que le cerf reste un animal protégé et qu’il est interdit de le tirer. Cette nouvelle espèce devra toutefois faire l’objet d’une gestion adaptée. Les autorités souhaitent anticiper et éviter la situation vécue dans certaines régions des Préalpes et des Alpes, où les effectifs importants mettent à mal le rajeunissement de la forêt et peuvent impacter la sécurité routière. /alr 


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus