Une nouvelle usine de décolletage à Courgenay

Le groupe Acrotec veut construire une nouvelle usine de décolletage en Ajoie, AFT Micromécanique ...
Une nouvelle usine de décolletage à Courgenay

Le groupe Acrotec veut construire une nouvelle usine de décolletage en Ajoie, AFT Micromécanique Suisse. La construction devrait démarrer au printemps 2020

Acrotec développe ses activités et va construire en 2020 les locaux pour accueillir AFT Micromécanique Suisse. L'usine de décolletage se trouvera à Courgenay (vue 3D : Acrotec). Acrotec développe ses activités et va construire en 2020 les locaux pour accueillir AFT Micromécanique Suisse. L'usine de décolletage se trouvera à Courgenay (vue 3D : Acrotec).

Une nouvelle usine devrait sortir de terre à Courgenay. Le groupe Acrotec a communiqué dans le Journal Officiel vouloir développer sa filiale suisse d’AFT Micromécanique, entreprise déjà présente en France. Cette usine de décolletage est spécialisée dans la réalisation d’implants et d’instruments pour le marché médical.
Les nouveaux bâtiments pourraient s’étendre sur 1'700 m2. Les travaux devraient commencer au printemps 2020 pour s’achever au plus tard début 2021, pour un budget de 4'400'000 francs. Actuellement, trois employés d’AFT Micromécanique travaillent dans les locaux de Watchdec à Courgenay, une autre société du groupe Acrotec. Objectif fin 2021, une fois la nouvelle usine construite : dix employés.  

Le groupe Acrotec, à Develier, est un groupe indépendant spécialisé dans l’horlogerie et la micromécanique. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus