Moutier ne revotera pas en 2020 sur son appartenance cantonale

C’est ce qui ressort après la Conférence tripartite qui s’est tenue mardi entre la Confédération ...
Moutier ne revotera pas en 2020 sur son appartenance cantonale

C’est ce qui ressort après la Conférence tripartite qui s’est tenue mardi entre la Confédération et les gouvernements jurassien et bernois. Les modalités du nouveau scrutin ont été arrêtées, sauf la date qui sera définie en septembre

La Conférence tripartite a arrêté les modalités du nouveau vote communaliste de Moutier, mais pas encore la date du scrutin. (Photo: archives) La Conférence tripartite a arrêté les modalités du nouveau vote communaliste de Moutier, mais pas encore la date du scrutin. (Photo: archives)

La question de l’appartenance cantonale de Moutier ne sera pas réglée en 2020. Une Conférence tripartite entre la Confédération et les délégations jurassienne et bernoise a eu lieu mardi à Berne, présidée par la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter. Les modalités de l’organisation du nouveau scrutin ont pour l’essentiel été finalisées, selon un communiqué transmis mercredi par le Département fédéral de justice et police. Le dispositif prévu lors du premier vote de 2017 est intégralement reconduit : observateurs fédéraux, vote par correspondance adressé à l'Office fédéral de justice (OFJ), mesures de précaution à la Poste et sensibilisation des directions des homes et des hôpitaux. Mais il est aussi assorti de nouvelles mesures pour que le vote soit irréprochable.


Des nouvelles mesures

Les modalités du vote sont, en effet, renforcées. Le registre électoral de Moutier sera contrôlé par la commune et par le canton de Berne. Pour sa part, l'OFJ sécurisera et adressera le matériel de vote aux citoyens, surveillera le dépouillement et procédera au contrôle systématique des cartes de légitimation. De plus, les trois messages adressés aux citoyens en 2017 par le Conseil municipal et les gouvernements jurassien et bernois feront l’objet d’un unique avenant commun adopté par les trois exécutifs et qui se limitera aux éventuelles évolutions depuis 2017. Enfin, tout le dispositif sera finalisé par un groupe de travail composé de l'OFJ, de la Chancellerie bernoise et de la Chancellerie de la commune de Moutier. Le canton du Jura y participera à titre d'observateur, mais n’interviendra pas d’un point de vue opérationnel dans le vote.

La Chancellerie bernoise communiquera avant la pause estivale ses observations relatives au registre électoral à la commune de Moutier et à l’OFJ. L’objectif est de clarifier son contenu avant la prochaine Conférence tripartite en septembre. La date de la votation sera fixée à ce moment-là. Au regard du calendrier, « Il apparaît dès lors évident que la votation n'aura pas lieu en 2020 », affirme le Département fédéral de justice et police. /rch-emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus