Dombresson et Villiers un an après

Il y a un an jour pour jour, le 21 juin 2019, une vague de plus d’un mètre traversait les ...
Dombresson et Villiers un an après

Il y a un an jour pour jour, le 21 juin 2019, une vague de plus d’un mètre traversait les villages de Villiers et de Dombresson, semant la désolation sur son passage. Les villages se sont relevés, mais certaines blessures se cicatrisent difficilement

Le 21 juin 2019, il s'est déversé sur l'est du Val-de-Ruz en trois heures l'équivalent d'un mois de pluie. (Photo : archives) Le 21 juin 2019, il s'est déversé sur l'est du Val-de-Ruz en trois heures l'équivalent d'un mois de pluie. (Photo : archives)

L’équivalent d’un mois de pluie en trois heures: c’est ce qu’a essuyé l’est du Val-de-Ruz il y a an, le 21 juin 2019. Des précipitations torrentielles avaient fait sortir de son lit le ruz Chasseran. Une vague de plus d’un mètre avait alors déferlé sur les villages de Villiers et de Dombresson, causant la mort d’une personne, inondant des dizaines de bâtiments, emportant nombre de véhicules et détruisant plusieurs routes. Des dizaines de familles avaient alors dû quitter leur foyer.

Plus à l’est et plus en hauteur, le village du Pâquier a aussi été touché, mais dans une moindre mesure. Très vite, les secours et la solidarité se sont mis en place pour venir en aide à la commune meurtrie et à ses habitants.

Un an après la catastrophe, la vie semble avoir repris son cours, mais tout n’est pas encore rentré dans l’ordre. Au moins une personne n’a pas pu réintégrer ses murs, plusieurs chemins vicinaux doivent être réparés et la STEP du Pâquier, emportée par les flots doit être reconstruite.

Le lit du ruz Chasseran, élargi à la suite de la catastrophe, devrait être à futur remanié avec notamment la construction de méandres.

À ce jour la catastrophe se chiffre en millions de francs. Rien que pour l’ECAP, l'Établissement cantonal d'assurance et de prévention contre l'incendie et les éléments naturels du canton de Neuchâtel, la facture atteint près de 14 millions de francs.

La reconstruction de la route entre Villiers et le Pâquier aura coûté 7 millions de francs au Canton. Quant aux sommes engagées par la Commune de Val-de-Ruz, elles totalisent un peu plus de 3 millions de francs.

Concernant les habitants des villages touchés, difficile d’articuler un montant pour les dégâts subis à l’intérieur des maisons. Ce que l’on sait, c’est que toutes les assurances privées ne se sont pas montrées conciliantes à l’heure de délier les cordons de la bourse.

Ce dimanche, jours anniversaire des inondations, les autorités communales n’ont rien prévu de particulier. La situation sanitaire liée au covid-19 empêche toujours les rassemblements d’importance.

Par contre, quelques ménages de Dombresson organisent une fête dans le quartier du ruz Chasseran, dimanche en milieu de journée. Des tables seront installées dans la rue. Les habitants du coin pourront venir sur le coup de midi avec un pique-nique pour partager quelques heures ensemble. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus