« Sauvez l’Échelette » en campagne

L’association « Sauvez l’Échelette » réitère son appel à voter contre le projet éolien des ...
« Sauvez l’Échelette » en campagne

L’association « Sauvez l’Échelette » réitère son appel à voter contre le projet éolien des Quatre Bornes. La votation communale se déroulera le 27 septembre à Sonvilier

Les membres de l'association ont présenté leurs arguments mercredi. De gauche à droite : Claude Schönenberg (président), Didier Cuche, Nadia Fiaux et Willy Tanner. Les membres de l'association ont présenté leurs arguments mercredi. De gauche à droite : Claude Schönenberg (président), Didier Cuche, Nadia Fiaux et Willy Tanner.

L’association Sauvez l’Echelette réitère son opposition concernant le parc éolien des Quatre Bornes. Le comité s’est réuni devant la presse ce mercredi pour présenter ses arguments avant la votation du 27 septembre de la commune de Sonvilier.

Pour l’association, le parc éolien des Quatre Bornes « n’apporte aucune réponse aux défis actuels de la région ». Les membres poursuivent en ajoutant que Sonvilier ne gagnera rien à travers ce projet puisque le courant produit aux Quatre Bornes sera injecté dans le réseau haute tension aux Hauts-Geneveys, d’où il alimentera le canton de Neuchâtel et le Plateau. Pas un seul kilowattheure ne profitera à Sonvilier, estime le comité.


Un subventionnement à revoir

De l'avis des opposants, le parc des Quatre Bornes ne profite qu’au promoteur. Les membres expliquent que l’éolien est fortement subventionné. Beaucoup d’argent pour un rendement moindre selon eux. Pour l’ex-champion de ski Didier Cuche, qui habite à 600 mètres du site, c’est tout le système de subventionnement qui devrait être revu. Son idée est de pouvoir encourager d’autres formes d’énergies renouvelables, le photovoltaïque par exemple :

L’association Sauvez l’Echelette déplore une future perte d’attractivité pour la région et notamment pour le Parc naturel Chasseral. Elle évoque un impact négatif sur le tourisme, mais aussi sur la valeur des maisons. Son argumentaire complet est à retrouver sur le site internet de l'association. /comm-sab-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus