L’élection d’Elisabeth Baume-Schneider vue de Bâle

La Jurassienne a accédé au Conseil fédéral au détriment d’Eva Herzog, la candidate de Bâle-Ville ...
L’élection d’Elisabeth Baume-Schneider vue de Bâle

La Jurassienne a accédé au Conseil fédéral au détriment d’Eva Herzog, la candidate de Bâle-Ville. Le journaliste Thomas Dähler, qui écrit dans la Basler Zeitung, revient sur ce mercredi et voit en Elisabeth Baume-Schneider une élue compétente et bienvenue pour la région bâloise

Elisabeth Baume-Schneider a été élue au Conseil fédéral au détriment de la Bâloise Eva Herzog. Elisabeth Baume-Schneider a été élue au Conseil fédéral au détriment de la Bâloise Eva Herzog.

De la déception, mais aussi une forme d’espoir côté bâlois après l’élection d’Elisabeth Baume-Schneider au Conseil fédéral. La Jurassienne a été élue mercredi pour succéder à Simonetta Sommaruga à l’exécutif. Elle a ainsi battu sa rivale bâloise Eva Herzog. Cette élection a été suivie par nos voisins rhénans, à commencer par les journalistes. Thomas Dähler travaille pour la Basler Zeitung. Il a avoué que l’élection de la Taignonne a consisté en une « surprise », même s’il a accordé beaucoup de crédibilité à la candidature d’Elisabeth Baume-Schneider, soulignant que cette dernière a « une bonne réputation, aussi à Bâle ». En effet, ses engagements pour les cours bilingues au gymnase de Laufon ou encore au sein de la Conférence de la Suisse du Nord-Ouest sont reconnus et salués sur les bords du Rhin et de la Birse.


Des craintes, mais aussi de la confiance

Contrairement à ce qu’on a pu lire dans certains médias alémaniques ce jeudi, la Basler Zeitung ne se fait pas l’écho de doutes autour des capacités d’Elisabeth Baume-Schneider en tant que conseillère fédérale. « On a confiance », reconnaît d'ailleurs Thomas Dähler. Ce dernier indique toutefois qu’il rejoint d’autres médias du pays qui font part d’une crainte de sous-représentation des villes au Conseil fédéral : « On a un peu peur que les villes ne soient plus représentées » à l’exécutif, souligne encore le journaliste à la « BAZ ». /mle

Entretien avec Thomas Dähler, journaliste à la Basler Zeitung


Actualités suivantes

Articles les plus lus