Coronavirus : un déconfinement en trois étapes

Certains commerces ouvriront dès le 27 avril, les écoles obligatoires le 11 mai. Les établissements ...
Coronavirus : un déconfinement en trois étapes

Certains commerces ouvriront dès le 27 avril, les écoles obligatoires le 11 mai. Les établissements de divertissement et de loisirs devraient rouvrir dès le 8 juin

Le Conseiller fédéral Alain Berset. (Photo d'archive : KEYSTONE/Peter Klaunzer). Le Conseiller fédéral Alain Berset. (Photo d'archive : KEYSTONE/Peter Klaunzer).

Le Conseil fédéral annonce plusieurs décisions à la suite de sa séance ce jeudi. Il s'exprime tout d'abord sur un calendrier de déconfinement en trois étapes pour sortir de la crise du Covid-19. Les mesures seront coordonnées au niveau national. Coiffeurs, physiothérapeutes, jardineries et médecins seront autorisés à rouvrir leurs portes dès le 27 avril, a décidé jeudi le gouvernement.

La conférence de presse du Conseil fédéral avec Simonetta Sommaruga, Alain Berset et Guy Parmelin :

Selon le Conseil fédéral, l'évolution de l'épidémie permet d'assouplir les mesures de protection dès cette date. La santé de la population suisse reste la priorité absolue.

Le gouvernement a donc pris en compte le risque d’augmentation des contacts rapprochés et des flux de personnes, le nombre de personnes vulnérables concernées ou encore la possibilité de prendre des mesures de protection. Le Conseil fédéral souhaite par ailleurs minimiser les dommages économiques et réduire autant que possible les restrictions des droits fondamentaux.

Les assouplissements s’accompagnent de plans de protection. Selon la branche, il peut s’agir d’une recommandation ou d’une obligation de porter un masque.

Cette stratégie doit être mise en oeuvre uniformément dans toute la Suisse et de manière coordonnée avec les pays voisins.


Coiffeurs et médecins en premier

Les coiffeurs, les physiothérapeutes, les jardineries et les autres prestataires de services seront les premiers autorisés à retourner au travail. Les hôpitaux pourront à nouveau pratiquer toutes les interventions, y compris celles qui ne sont pas urgentes. Les cabinets médicaux pourront à nouveau proposer à nouveau toutes leurs prestations, y compris celles qui ne sont pas urgentes.

Ces activités n'impliquent que peu de contacts directs et n'occasionnent pas de flux importants de personnes. Par ailleurs, il est facile de mettre en place des plans de protection. Il est aussi prévu que les personnes extérieures à la famille proche d’un défunt puissent à nouveau assister aux funérailles.

Enfin, à partir du 27 avril, les magasins d’alimentation qui proposent d’autres marchandises en plus des biens de consommation courante pourront rouvrir toute leur surface de vente.


Ecoles dès le 11 mai

A partir du 11 mai, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les écoles obligatoires, les autres magasins et les marchés. Le Conseil fédéral entend prendre une décision à ce sujet le 29 avril.

Dans une troisième phase, prévue à partir du 8 juin, ce sont les écoles professionnelles et du secondaire II ainsi que les hautes écoles qui devraient rouvrir leurs portes. A la même date, les établissements de divertissement et de loisirs tels que musées, bibliothèques, jardins botaniques et zoos devraient rouvrir.


Préciser les détails sur les rassemblements

L'interdiction de rassemblement sera également assouplie. Le gouvernement doit se prononcer sur les détails de cette étape le 27 mai prochain. Pour l’heure, rien n’est encore décidé pour la suite. S’agissant des grandes manifestations, le Conseil fédéral décidera lors d’une de ses prochaines séances quand elles seront à nouveau autorisées.

Le passage d’une étape à l’autre n’aura lieu que s’il n’y a pas d’augmentation significative des cas de Covid-19. Les différentes étapes seront suffisamment espacées pour observer les effets des mesures d’assouplissement sur l'épidémie.


Reprendre le suivi des transmissions

Dès que le nombre de cas aura suffisamment diminué, les cantons recommenceront à tracer systématiquement les chaînes de transmission. Pour ce faire, il est prévu de renforcer les dépistages, d’élaborer une stratégie de suivi des contacts et de développer une application qui permettra de savoir si quelqu’un a été en contact avec une personne infectée.

Les mesures d’éloignement social et d’hygiène restent d’actualité et gardent toute leur importance. Les personnes vulnérables doivent continuer de rester à la maison. Enfin, en raison de la situation épidémiologique, le Conseil fédéral a autorisé le canton du Tessin à prolonger jusqu’au 26 avril les restrictions dans certaines branches de l’économie.


Aide pour les indépendants

Les chauffeurs de taxis, physiothérapeutes et autres professionnels touchés indirectement par les mesures de lutte contre le coronavirus auront droit à une aide. Le Conseil fédéral a décidé jeudi de leur donner droit à l'allocation pour perte de gain Covid-19 jusqu’à 196 francs par jour.


« Sursis Covid-19 » pour les entreprises

Le Conseil fédéral a également décidé jeudi que les entreprises menacées de faillite à cause du coronavirus ne seront dès lundi plus obligées d’aviser le juge. Les PME pourront bénéficier d’un « sursis Covid-19 » allant jusqu’à six mois.


Baisse de la redevance

Les conseillers fédéraux ont décidé lors de leur séance jeudi de diminuer de 30 francs la redevance radio/TV dès 2021. Les ménages paieront 335 francs par an, au lieu de 365 francs actuellement. Par ailleurs, 93% des entreprises assujetties paieront moins. La remise totale pour les entreprises se monte à 53,5 millions. Le Conseil fédéral a prévu 18 tranches tarifaires.

Celles dont le chiffre d'affaires annuel est inférieur à 500'000 francs demeurent exonérées. Pour celles qui réalisent un chiffre d'affaires compris entre 500'000 francs et 749'999 francs, la facture sera de 160 francs, soit 205 francs de moins qu'actuellement. /ATS-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus