Elisabeth Baume-Schneider touchée, mais indécise

Elisabeth Baume-Schneider

La course à succession de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey est désormais ouverte. Dans le Jura, tous les regards se sont tournés, dès ce mercredi matin, vers la ministre en charge de la formation, la culture et des sports, Elisabeth Baume-Schneider. La socialiste franc-montagnarde nous a tout d’abord indiqué ne pas être intéressée. Avant de se raviser, voyant le soutien de ses camarades, mais également de ses collègues du Gouvernement.

 

C'est positif pour le Jura

« Quand des noms sont cités, ça fait toujours un peu plaisir de voir qu’on est crédible à l’endroit où on est. Ça c’est la dose de satisfaction. Maintenant, je crois que c’est une décision fondamentalement intime et familiale et en même temps terriblement collective. Les partis suisses contacteront les partis cantonaux qui évalueront les compétences nécessaires. Je ne suis pas dans les premiers noms cités et ensuite, pour moi, il faudra  que ça ait un sens en termes de projet de vie et de projet professionnel. Il faut prendre le temps, mais c'est positif pour le canton du Jura », nous a indiqué Elisabeth Baume-Schneider ensuite.  /lba


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus