Fusion: le Conseil de Ville de Moutier dit non!

Le Conseil de Ville de Moutier ne veut pas d’une fusion. La poursuite du processus de fusion ...
Fusion: le Conseil de Ville de Moutier dit non!

Le Conseil de Ville de Moutier Le Conseil de Ville de Moutier ne veut pas de la fusion avec sa couronne

Le Conseil de ville de Moutier ne veut pas d’une fusion. Le passage à la phase opérationnelle du rapprochement de communes dans la région de la Prévôté a été préavisé négativement ce lundi soir, par 24 voix contre 16.

Des avis tranchés

Les partis autonomistes (Rauraques, RPJ, PSA et PDC) étaient tous opposés au passage à la phase opérationnelle. Ces derniers ont jugé problématique la simultanéité avec les travaux de l’AIJ et ceux de la Conférence régionale, deux autres objets devant eux aussi passer par le verdict des urnes en 2013. Selon les autonomistes, Moutier doit d’abord voter sur son appartenance cantonale, et seulement ensuite communale.

Les autres partis du Conseil de ville -UDC, PLR et Interface - ne sont pas de cet avis: « Il faut aller de l’avant ! », « La Question jurassienne commence à nous casser les bonbons ! » « Le peuple ne peut pas se prononcer, vous affaiblissez la démocratie ! » ont tonné sans succès les conseillers de ville favorables à la poursuite de l'étude sur une éventuelle fusion de Moutier et sa couronne.

Une vingtaine de personnes s’était déplacée, signe de l’importance de ce point. Une importance pourtant symbolique : au final, c’est bien le Conseil municipal qui tranchera.

 

Autres objets : budget, présidence et caisse de pensions

Le Conseil de Ville de Moutier a par ailleurs accepté le budget 2012 et élu son nouveau Bureau. Manuel Gsteiger, d’Interface, accède au perchoir.

Le directeur de la caisse de pensions du Canton du Jura est venu longuement répondre aux inquiétudes du Conseil de Ville de Moutier, et notamment des élus UDC. Christian Affolter, le directeur, a toutefois refusé de répondre à nos questions, préférant attendre que le Gouvernement jurassien annonce les inévitables mesures de redressement qu’il devra prendre pour assainir la caisse. Il manque actuellement 420 millions de francs pour que la couverture soit de 90%, comme la loi le veut. /tsc


Actualisé le

Actualités suivantes