La BCJ a le vent en poupe

BCJ à Delémont

La Banque cantonale du Jura (BCJ) a réalisé un bénéfice net record l’année passée. Son résultat a progressé de 1,2% par rapport à l'exercice précédent, pour se fixer à 8,4 millions de francs. Le bénéfice brut a en revanche baissé de 2,7% à 18,1 millions. Pour la deuxième année consécutive, le conseil d'administration proposera un dividende de 1,70 franc par action. Cela représente un montant global de 5,1 millions de francs, montant le plus élevé de l'histoire de la BCJ.

Un matelas confortable de fonds propres

Lors de la présentation de l'exercice, le directeur Bertrand Valley a estimé que "tout se passe bien dans un environnement tempétueux". Le président du conseil d'administration Paul-André Sanglard a appuyé en affirmant que "jamais le contraste n'a été plus marqué entre les bons résultats de la banque et l'environnement économique européen et mondial". La BCJ a vu ses avances à la clientèle et ses créances hypothécaires augmenter. Le total du bilan progresse de 6% à 2,23 milliards de francs. 

"L'économie jurassienne a bien tourné en 2011" a souligné Bertrand Valley, et comme la BCJ est très active auprès des entreprises de la région (40% de parts de marché), elle a pu bénéficier de cette bonne année. Au final, la banque cantonale parvient à renforcer ses fonds propres de 7,5 millions de francs. Des fonds qui atteignent 189,8 millions de francs, soit le double des exigences légales.

Ces résultats permettent à la BCJ de présenter un dividende inchangé à 1.70 francs par action, lors de son assemblée générale qui aura lieu le 26 avril. L'Etat jurassien recevera 5,1 millions de francs, les communes toucheront 1,2 million. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus