Coup d'arrêt pour un projet de crèche dans La Baroche

Charmoille

Division sur un projet de crèche dans La Baroche. L’assemblée communale de mercredi soir a refusé, par 55 voix contre 52, d’entrer en matière sur ce projet de 360'000  francs, prévu à l’école de Charmoille. Plus que le fond, c’est la forme qui a dérangé plusieurs citoyens, dont certains membres de la commission d’école qui ont demandé le vote à bulletin secret.

Selon le président de la commission d’école Gérard Bonvallat, cette dernière a la compétence de gérer l’utilisation des locaux scolaires. Or, le Conseil communal n’a pas évoqué ce projet avec la commission. « Nous avons commis une petite erreur », reconnait le maire Jean-Pierre Gindrat. Gérard Bonvallat parle lui de « manque de courtoisie de l’exécutif ». Il estime aussi que le choix de l’école de Charmoille n’est pas le plus judicieux.

"Ce n'est pas une image de marque pour notre région"

Jean-Pierre Gindrat était un maire remonté jeudi matin. Il regrette que la commission d'école «ait attendue le jour de l'assemblée pour faire une pareille démonstration. Ce n'est pas une image de marque pour notre région. Le Conseil veut développer la commune. Ce projet était bien ficelé. Si au moins, ils nous avaient laissé le présenter à l'assemblée ». De son côté, Gérard Bonvallat peine à comprendre pourquoi l'exécutif a fixé le point à l'ordre du jour de l'assembée avant d'en parler avec la commission d'école, d'autant qu'une séance entre les deux parties était, et est toujours, agendée au 29 février. /clo

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus