Grosses dépenses en vue à Bassecourt

Bassecourt

Le Conseil général de Bassecourt a voté trois importants crédits. Réunis mardi soir, les élus ont approuvé la réfection de la rue de la Fin Doie, l’agrandissement et l’amélioration de la halle des fêtes et l’aménagement en jeux du Jardin Robinson.

Trois importants crédits

Le crédit concernant la réfection de la rue de la Fin Doie s’élève à 1'782'000 francs. Il comprend des travaux sur le tronçon d’une longueur d’environ 600 mètres, rendus nécessaires par l’état délabré de la route. Aussi bien la superstructure que l’infrastructure de la chaussée seront entièrement refaites. Un trottoir sera aménagé. La conduite d’eau, qui date des années 1930 et présente de nombreuses fuites, sera également remplacée. Le projet, approuvé par le Conseil général, sera soumis au vote populaire en juin.

La transformation de la halle des fêtes est quant à elle devisée à 930'000 francs. Si le bâtiment présente bien des avantages tels que sa taille ou son acoustique, les locataires se plaignent de la vétusté de certaines installations. Le projet prévoit de construire un abri couvert à l’entrée, d’aménager un vestiaire et différents espaces de rangement, de rafraîchir la cuisine, de rénover la loge, mais également d’agrandir les WC.

Les conseillers généraux ont aussi accepté un crédit de 144'000 francs, destiné à l’aménagement et l’équipement en jeux du parc public dit « Jardin Robinson ». Différents engins et jeux d’eau seront installés, ainsi que des bancs et une table à pique-nique.

Une nomination

Le Conseil général a également procédé à l’élection d’un membre de la commission des écoles enfantine et primaire, suite à la démission du démocrate-chrétien Eric Dobler. Sur proposition du PDC, c’est Barbara Boegli qui a été désignée.

La ZAM en discussion

En fin de séance, la discussion s’est ouverte sur la Microrégion et les statuts des syndicats appelés à être révisés. Il a notamment été question de la ZAM, zone d’activité micro-régionale, dont tous les terrains ont été vendus à l’exception de 3'000 m2 qui sont réservés. Des démarches sont en cours pour une extension de la zone en direction de la gare. Le bilan des comptes se solde à une dette de 1'100'000 francs environ, couverte par le prêt sans intérêt de la Confédération remboursable sur 25 ans. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus