Un Service hyperactif dans le Jura

Le Service jurassien de l’informatique (le SDI) n’a pas chômé ces quatre dernières années. Il a présenté mercredi matin le bilan du Schéma Directeur des Systèmes d’information 2008-2010. Le document fait état de la réalisation de 258 projets jusqu’à fin 2011.

Les objectifs ont été tenus, voir même dépassés. Le SDI avait planifié 200 projets. Il en a mené à bien 90, mais en a créé 168 autres en cours de route. Ces projets avaient pour but d’améliorer les relations entre l’administration et les citoyens, d’augmenter l’efficience de l’Etat ou encore de donner une meilleure image du canton auprès de la population.

C’est ainsi qu’un guichet virtuel a vu le jour. Il est actuellement utilisé par le Service des contributions, l’Office des véhicules, l’Economat cantonal, le Registre foncier et l’Office de l’Environnement. La population y aura accès dès cette année. Autre projet d’envergure achevé entre 2008 et 2011, la mise en place du registre des habitants. Une plateforme d’information assure désormais l’échange de données entre les communes et les offices cantonaux ou fédéraux. Dans le même ordre d’idée, le projet SIEF (Système d’Informations de l’Education et de la Formation) a vu le jour. Les établissements de la scolarité obligatoire disposent ainsi d’une base de données qui regroupe le dossier de chaque élève jurassien.

Le Service de l’informatique a acquis des clients sur ces quatre dernières années. 15 entités paraétatiques, notamment des communes et des fondations, bénéficient de prestations du SDI. Ces contrats de service ont permis au canton de financer et de moderniser les infrastructures.

A noter encore qu’un nouveau Schéma Directeur sera présenté dans le courant du mois de juin. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus