Le Collectif Bonfol remonte au front

Décharge Bonfol

La protection des travailleurs sur la décharge de Bonfol n’est pas suffisante, selon le Collectif Bonfol. Le groupe, qui réunit des organisations de protection de l'environnement et le syndicat Unia et qui protège les travailleurs de la décharge, publie de nouveaux documents ce mardi. Ils révèlent notamment que les combinaisons de protection portées par les employés ne sont pas suffisantes et portent atteinte à leur santé.

Promesse non tenue

Le Collectif Bonfol demande donc à l'Industrie chimique bâloise (BCI) de mieux protéger les travailleurs contre les substances toxiques sur la décharge de Bonfol. « La BCI avait promis que l’exposition chimique lors des travaux d’excavation de la décharge ne serait pas plus haute que dans le génie civil. Or, elle ne tient pas ses promesses, car selon le rapport d’un laboratoire, des polluants pénètrent à l’intérieur même des tenues de protection», explique Lucienne Merguin Rossé, membre du collectif.

La BCI contre-attaque

De son côté, l'Industrie chimique bâloise rejette ces accusations : « Je constate que le Collectif revient avec de vieilles revendications et il ne tient pas compte de ce qui a été fait entre temps, rétorque Bernhard Scharvogel, responsable de la  communication de la BCI. Et d'ajouter: Notre priorité reste la santé des travailleurs». /afa

12.06.2012 - 11:59
Actualisé le 12.06.2012 - 15:55

Actualités suivantes

Articles les plus lus