Grandfontaine à l’heure de la fibre optique

Mini-répartiteur

Le très haut débit bientôt disponible à Grandfontaine. Un projet pilote est mené par Swisscom dans la commune. Le géant bleu a présenté mercredi soir aux habitants cette nouvelle technologie qu’il teste dans le village, ainsi qu’à Charrat dans le canton de Vaud et à Flerden dans les Grisons.

Un système neuf, mais intermédiaire

Grâce à la fibre optique qui relie la centrale téléphonique à des chambres de redistribution à proximité immédiate des maisons, la FFTS (Fibre to the Street) permet d’obtenir des débits jusqu’à 100 Mbit/s. La longueur de fil de cuivre entre la chambre et l’appartement raccordé est diminuée, et la bande passante élargie d’autant. Ce système est prévu pour les zones hors grandes agglomérations. Dans les grands centres urbains, la FTTH (Fibre To The Home) sera privilégiée, comme à Genève, Bâle et Zurich. Cette technologie offre un débit quasiment illimité, car la fibre optique relie directement les appartements. Elle est toutefois plus coûteuse et demande de plus gros travaux.

Grandfontaine pas choisie au hasard

Swisscom a choisi Grandfontaine sur plusieurs critères : pas de câble opérateur concurrent, environ 200 habitations, et une situation en périphérie pour tester la technologie et l’accueil de la clientèle. Choisir une commune du Jura, où le réseau est particulièrement peu développé, a certainement aussi contribué à ce choix peut-être un peu marketing.

La nouvelle technologie sera disponible pour les habitants du village dès le 1er trimestre 2013. Si la phase pilote se passe bien, Swisscom devrait commencer à déployer ce système en Suisse dès 2014. L’objectif est d’équiper 80% des foyers en très haut débit d’ici 2020. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus