Le bout du tunnel à Choindez

Tunnel de Choindez, A16

Une étape symbolique a été franchie sur l’A16. Lundi matin, la dernière calotte séparant les deux entrées du tunnel de Choindez a été percée. En présence d’une centaine d’invités, le consortium d’entreprises GTC a excavé les derniers mètres de roche par minage. Pas loin de 500 kilos d’explosifs ont été nécessaires pour abattre ce dernier rempart entre Courrendlin et Choindez.

Le ministre de l’équipement Philippe Receveur et la vice-maire de Courrendlin Valérie Bourquin ont actionné le dispositif. La paroi s’est alors effondrée dans un énorme fracas. Une pelle mécanique a fini de dégager le passage pour laisser les mineurs traverser cette nouvelle ouverture sous les applaudissements des personnes présentes.

 

La route encore longue

Désormais, le passage est ouvert. Mais le travail est loin d’être terminé, comme l’a expliqué Sergio Massignani. Le directeur du chantier a souligné au passage que l’avancée du chantier est dans les temps et que tout s’est produit sans accident. L’excavation est réalisée à 40% environ. Le gros œuvre doit se poursuivre jusqu’à l’été 2015. Dix-huit mois seront ensuite nécessaires pour achever les travaux et installer les équipements. La mise en service est prévue à fin 2016. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus