Lourde peine requise contre un récidiviste

chateau

Quatorze mois d’emprisonnement plus la révocation d’un sursis de douze mois de détention, c’est la peine requise par le Ministère public envers un Jurassien récidiviste. Il comparait depuis mercredi devant le Tribunal pénal à Porrentruy. La justice lui reproche vingt-cinq délits qualifiés d’escroquerie par métier, faux dans les titres, abus de confiance et utilisation frauduleuse d’un ordinateur. Il a déjà été condamné en 2009 à vingt-quatre mois d’emprisonnement, dont douze fermes pour des faits similaires.

Les faits
Le jeune homme a organisé de fausses ventes sur internet en mettant sur le marché différents objets, il est accusé d’avoir encaissé l’argent de la transaction sans livrer le matériel commandé pas les acheteurs. Il a également commandé du matériel qu’il n’a jamais payé en fournissant de faux justificatifs bancaires pour recevoir la marchandise. Il a aussi reçu de l’argent de la part de tiers pour acheter diverses marchandises qu’il n’a jamais livrées. Enfin, il a utilisé une carte bancaire qui ne lui appartenait pas pour effectuer des achats en ligne pour son propre compte. Les escroqueries se montent à 33'000 francs.

Position de la défense
L’avocat de la défense a insisté sur la situation personnelle actuelle de son client. Depuis les faits, qui remontent à deux ans, il n’a plus commis de délit. Il travaille et rembourse les lésés à raison de trois 3’000 francs par mois. Pour le défenseur, envoyer son client en prison n’est pas la bonne solution. Il demande une condamnation de douze mois d’emprisonnement avec sursis pendant quatre ans et pas de révocation du sursis.

Le jugement sera rendu jeudi. /pbu    
 


Actualisé le