Vous saurez tout sur la sous-enchère !

Un audit pour prendre la réelle mesure de la sous-enchère salariale dans le Jura. Le Secrétariat ...
Vous saurez tout sur la sous-enchère !

La sous-enchère salariale a été un thème central lors de la campagne pour la votation du 3 mars dans le Jura La sous-enchère salariale a été un thème central lors de la campagne pour la votation du 3 mars dans le Jura

Un audit pour prendre la réelle mesure de la sous-enchère salariale dans le Jura. Le Secrétariat d'Etat à l'économie va réaliser cet automne une étude dans notre canton. Cette proposition du SECO a été acceptée par le ministre jurassien de l'Economie Michel Probst. L'audit portera sur les difficultés rencontrées par les régions frontalières soumises à de fortes pressions salariales. Il s'inscrit dans le cadre des mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes.

Le SECO a publié le mois dernier un rapport qui faisait état de chiffres préoccupants. Les contrôles effectués dans les entreprises jurassiennes en 2012 révèlent un taux de 31% de cas soupçonnés de sous-enchère salariale. Une proportion bien plus importante que celle de l'année précédente.

 

« C'est trop tôt pour tirer des conclusions »

Pour Peter Gasser, le chef Libre circulation des personnes et Relations du travail au SECO, ce bond s'explique notamment par le caractère aléatoire des contrôles. En 2012, une dizaine de grandes entreprises ont été visitées dans le Jura. Il suffit que l'une d'entre elles et ses nombreux employés éveillent des soupçons pour faire grimper le taux. « C'est trop tôt pour tirer des conclusions », affirme Peter Gasser. Ce dernier souligne par ailleurs qu'il n'existe aucun lien entre l'audit demandé par le SECO et les résultats du rapport d'avril. « Le Jura avait été choisi pour l'audit avant la publication du rapport. C'est un hasard », selon Peter Gasser.

A noter que des représentants du SECO devraient se déplacer dans le Jura pour présenter les conclusions dudit rapport à des représentants des partenaires sociaux, conformément à une demande formulée par le ministre Michel Probst. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus