Camille Balanche vice-championne d'Europe de descente

Camille Balanche traverse bien la plus belle période de sa carrière. La Neuchâteloise a cueilli ...
Camille Balanche vice-championne d'Europe de descente

La Neuchâteloise, résidente de Bienne, a cueilli l'argent de la descente samedi lors des Championnats d'Europe de VTT à Maribor

Camille Balanche a cueilli sa troisième médaille européenne. (KEYSTONE/Maxime Schmid) Camille Balanche (KEYSTONE/Maxime Schmid)

Photo: KEYSTONE/MAXIME SCHMID

Camille Balanche traverse bien la plus belle période de sa carrière. La Neuchâteloise, résidente de Bienne, a cueilli l'argent de la descente samedi lors des Championnats d'Europe de VTT à Maribor. Elle n'a été battue que par la Slovène Monika Hrastnik, irrésistible sur ses terres. Déjà victorieuse à deux reprises cette saison sur le front de la Coupe du monde, la Neuchâteloise de 32 ans a enlevé sa troisième médaille dans des Championnats d'Europe après l'or en 2019 et le bronze en 2018. Mais cette performance n'est pas révélatrice au yeux de Camille Balanche qui a utilisé cette épreuve comme un entraînement, tant les Championnats d'Europe sont boudés par de nombreuses pilotes.

Camille Balanche : « Le résultat n’était pas important, j’ai surtout essayé de ne pas me blesser »

« Ce n’était vraiment pas un objectif pour moi. C’est cool de faire un bon run et d’arriver en bas, mais j’essayer de m’entraîneur, de travailler certains points et le résultat n’est vraiment pas ce qu’il y avait de plus important. En tant que leader de la coupe du monde, je n’avais surtout pas envie de me blesser », confie Camille Balanche qui avoue sans détour que « la motivation n’était pas super grande. C’est dommage mais ces championnats d’Europe sont de plus en plus mal organisés. De moins en moins de personnes et de team y vont. Il y a vraiment zéro sécurité sur la piste, il y seulement sept Marshal sur la piste qui ont douze ans et ne savent pas quoi faire, pour nous c’est super dangereux. On arrive dans certaines sections où des personnes sont couchées au milieu de la piste et on doit les éviter », explique la vététiste neuchâteloise qui ne compte pas forcément revenir sur cette épreuve les prochaines années. Elle se concentre désormais pleinement sur la Coupe du monde où elle reconnait réaliser « la meilleure saison » de sa carrière. La prochaine manche se disputera d’ailleurs en Suisse, à Lenzerheide, le 8 juillet. /ATS-jpi

 

 

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus