Le Tour du Jura, encore un tremplin vers le monde pro

L’épreuve phare du cyclisme sur route jurassien se tient ce samedi entre Mervelier, Courchapoix ...
Le Tour du Jura, encore un tremplin vers le monde pro

L’épreuve phare du cyclisme sur route jurassien se tient ce samedi entre Mervelier, Courchapoix et Montsevelier où les jeunes, à l’instar d’Arnaud Tendon en 2020, tenteront de s’illustrer pour taper à la porte d’une équipe professionnelle

Arnaud Tendon a été sacré champion de Suisse juniors en 2020 à l'occasion du Tour du Jura. (Photo : Georges Henz). Arnaud Tendon a été sacré champion de Suisse juniors en 2020 à l'occasion du Tour du Jura. (Photo : Georges Henz).

Le Tour du Jura reste une occasion pour les jeunes cyclistes jurassiens de se faire un nom, au moins à la maison. Le Tour du Jura, 37e édition, a lieu ce samedi 9 septembre avec des catégories Élites (96,5 km), U17 (48,2 km) et U15 (29,9 km). Exceptionnellement, les U19 ne seront pas représentés cette année en raison du Tour du Ruebliland qui se déroule en même temps. Quoi qu’il en soit, à en croire quelques exemples récents, le Tour du Jura offre une opportunité aux jeunes cyclistes de taper dans l'œil d'une équipe professionnelle. En 2017, dernière grande année durant laquelle l’épreuve jurassienne a attiré des équipes seniors pros, un certain Marc Hirschi, 19 ans à l’époque, l’avait emporté. Il signera deux ans plus tard au sein de l’équipe Sunweb et animera avec panache le Tour de France 2020 (prix de la combativité) en remportant notamment une étape.


Un tremplin vers Tudor pour Arnaud Tendon

Plus récemment, le Jurassien Arnaud Tendon a décroché sur les routes jurassiennes un titre de champion de Suisse juniors en 2020. « Ça représentait beaucoup pour moi, c’était la course la plus importante de ma saison. Cette victoire a déclenché un peu de visibilité parce que j’ai pu signer à l’époque avec Swiss Racing Academy devenue désormais l’équipe Tudor. J’ai bien sûr été recruté par rapport à d’autres courses aussi, mais à celle-ci en particulier », se souvient le cycliste jurassien toujours chez Tudor actuellement.

Arnaud Tendon : « Une course qui a déclenché un peu de visibilité »

Dans sa nouvelle version davantage tournée vers les équipes de jeunes, le Tour du Jura peut en revanche difficilement rayonner au-delà de la frontière suisse, estime Arnaud Tendon. « Une équipe comme Tudor peut regarder ces courses nationales pour recruter certains Suisses, ça peut être une aide pour les jeunes qui s’y illustrent. Mais il y a un niveau beaucoup moins élevé que dans d’autres pays, donc ça reste essentiellement pour les Suisses », relativise le natif de Bassecourt qui sera en République tchèque et ne s’alignera donc pas cette année sur la boucle jurassienne. Ses souvenirs de 2020 lui rappellent en revanche que courir à la maison reste une expérience exceptionnelle. « Je me souviens que tout le monde criait mon nom dans la petite montée de la chapelle », sourit-il. Une sensation que d’autres régionaux vivront sans doute ce samedi. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus