Magnifique victoire suisse lors de la 6e étape du Giro

Gino Mäder a réussi un superbe exploit lors de la 6e étape du Giro. Le coureur suisse, parti ...
Magnifique victoire suisse lors de la 6e étape du Giro

Magnifique victoire suisse lors de la 6e étape du Giro

Photo: KEYSTONE/AP/Massimo Paolone

Gino Mäder a réussi un superbe exploit lors de la 6e étape du Giro. Le coureur suisse, parti dans une échappée, a tenu bon jusqu'au sommet à San Giacomo, au-dessus d'Ascoli.

Mäder, un Bernois de 24 ans qui court dans l'équipe Bahrain Victorious, a signé le plus grand exploit de sa jeune carrière et son premier succès en World Tour. Il a été le seul de l'échappée du jour à résister au retour des cadors du peloton au cours d'une étape disputée dans des conditions très difficiles, avec de la pluie, du vent et du froid.

'Après l'abandon mercredi de Mikel Landa, qui était notre leader, nous avons plus de liberté pour viser les victoires d'étapes. On a eu de la chance de se retrouver deux de notre équipe devant. Mohoric a accompli un travail incroyable. Dans la dernière montée, je craignais Mollema, qui semblait très fort. Puis je me suis retrouvé seul devant. J'ai pensé à ce qui m'était arrivé dans Paris - Nice, quand Roglic m'avait repris à 100 m de l'arrivée, et j'ai tout donné', a dit le vainqueur au micro de la télévision.

Virtuel maillot rose

Gino Mäder faisait partie d'un groupe de huit hommes partis très loin de l'arrivée. Le Bernois, qui était le mieux placé au général parmi les huit fuyards, a même virtuellement porté le maillot rose.

Après l'ascension de Forca di Presta, la principale difficulté de la journée, ils ne sont restés que quatre en tête: Mäder, son coéquipier Matej Mohoric, le Néerlandais Bauke Mollema et l'Italien Dario Cataldo. Après une longue et dangereuse descente, le quatuor a entamé les 15 km de montée finale avec 2'45 d'avance sur le peloton des favoris.

Mohoric, exténué, s'est relevé à 13 km du but. Le Suisse a lâché ses deux derniers compagnons de route à 3 km de la ligne. Malgré les attaques dans le peloton des favoris, il a gardé assez d'énergie pour gagner et signer le premier succès d'un Suisse dans le Giro depuis celui de Silvan Dillier en 2017.

Un Hongrois leader

Au terme des 160 km, Mäder a conservé 12'' d'avance sur le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019, l'Irlandais Dan Martin et le jeune Belge Remco Evenepoel. Arrivé en 12e position à 29'', Attila Valter (Groupama-FDJ) a endossé le maillot rose de leader. Le jeune Hongrois de 22 ans possède 11'' d'avance sur Evenepoel et 16'' sur Bernal.

Dans les premiers kilomètres de la montée finale, le Belge Pieter Serry a été renversé par une voiture de équipe Bike Exchange qui l'a percuté à l'arrière. Furieux à juste titre, le Belge a toutefois pu repartir.

Vendredi, la 7e étape revient dans la plaine entre Notaresco et Termoli où un sprint est probable en conclusion des 181 kilomètres.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus