Une soirée magique à Bâle

Les Rhénans ont signé un des plus beaux exploits de leur histoire en battant le grand Manchester ...
Une soirée magique à Bâle

Les Rhénans ont signé un des plus beaux exploits de leur histoire en battant le grand Manchester United 1-0

 Michael Lang a fait chavirer le Parc Saint-Jacques à la 89e minute de jeu et permis au FC Bâle de signer un nouvel exploit !

Vaillant, combattif et séduisant, le FC Bâle a signé une performance de choix mercredi soir en Ligue des Champions de football. Il a battu Manchester United 1-0 au Parc Saint-Jacques, devant 36’000 spectateurs. Le seul but du match est tombé à la 89e minute de jeu des pieds de Michael Lang. Le FCB est 2e au classement de son groupe avec neuf points, à égalité avec le CSKA Moscou, 3e, et avec trois points de retard sur le leader, Manchester United. Bâle est assuré d’être européen au printemps.

 

Dame chance avec le FCB

Le FC Bâle a bien commencé le match, ne se montrant toutefois pas très dangereux dans les 20 derniers mètres. Après cette bonne entame des locaux, les visiteurs ont pris le jeu à leur compte. Le bloc bâlois a toutefois bien coulissé pour empêcher les Mancuniens de se montrer décisifs. L'arrière-garde rhénane, emmenée par Manuel Akanji, a été impériale, malgré la classe des attaquants anglais. Mais la domination des "Red Devils" a poussé Bâle au bord du précipice. En trois minutes, Manchester s'est procuré trois grosses occasions en fin de première période, dont un tir d'Anthony Martial qui a heurté le poteau extérieur et un missile lointain de Marcos Rojo qui a fini sur la barre. Le FCB n'a cadré aucune frappe au cours des 45 premières minutes de jeu.

 

D'autres intentions en deuxième période

Après avoir bien fait le dos rond, Bâle a emballé le match au retour des vestiaires. Conquérants, dominateurs, les Rhénans ont mis à mal Pogba, Ibrahimovic, Smalling et toute la formation anglaise. Généreux, le FCB a mis la pression, surtout à l'heure de jeu, lorsque Dimitri Oberlin, puis Renato Steffen ont allumé les premières vraies mèches. Dans la foulée, Manchester a été sauvé par ses montants sur une tête de Michael Lang. Le deuxième du classement du championnat d'Angleterre était à deux doigts de capituler. L'audace des Bâlois a encore été démontrée par l'excellent Geoffroy Serey Die, dont le tir aurait mérité meilleur sort. A force d'insister, de se battre et de donner un plaisir considérable au public du Parc Saint-Jacques, le FCB a été récompensée. A la 89e, Michael Lang a poussé le ballon au fond après un superbe travail de Raoul Petretta. Le stade chavirait, Bâle réalisant un nouvel exploit de taille sur sa pelouse avec panache.

Le FC Bâle sera à coup sûr européen au printemps. Pour se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue des Champions, il se doit de faire au moins aussi bien sur la pelouse du Benfica Lisbonne que le CSKA Moscou à Manchester lors de la dernière journée de la phase de groupe, qui aura lieu le 5 décembre. S’il échoue à se qualifier pour les 8es de finale, le FCB se consolera avec la Ligue Europa. /mle

Le télégramme

Bâle - Manchester United 1-0 (0-0)

 

36'000 spectateurs (guichets fermés). Arbitre Orsato (ITA). But: 89e Lang 1-0.

Bâle: Vaclik; Akanji, Suchy, Balanta; Lang, Serey Die (80e Fransson), Zuffi, Petretta; Steffen, Oberlin, Elyounoussi.

Manchester United: Romero; Darmian, Smalling, Rojo, Blind; Fellaini, Herrera; Lingard (64e Rashford), Pogba (66e Matic), Martial (74e Ibrahimovic); Lukaku.

Notes: Bâle sans Xhaka (suspendu). Manchester United sans De Gea, Valencia, Mata, Mkhitaryan, Young (ménagés), Jones, Bailly et Carrick (blessés). 42e, tête de Fellaini sur le poteau. 45e, tir de Rojo sur la transversale. 67e, tête de Lang sur la transversale. Avertissement: 83e Darmian.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus