Les SRD piégés dans les bourrasques biennoises

Sous un vent à décorner les bœufs et plombés par une première mi-temps ratée, les SR Delémont ...
Les SRD piégés dans les bourrasques biennoises

Sous un vent à décorner les bœufs et plombés par une première mi-temps ratée, les SR Delémont se sont inclinés 3-1 sur la pelouse du FC Bienne dimanche en 1re Ligue

Nicolas Enderlin (à gauche) et les SRD ont souffert face aux Seelandais. (Photo: Georges Henz) Nicolas Enderlin (à gauche) et les SRD ont souffert face aux Seelandais. (Photo: Georges Henz)

Sous les bourrasques de vent du Seeland qui ont par moments considérablement impacté le jeu, le FC Bienne a mieux géré les événements que son adversaire. Les hommes de Kurt Baumann, de retour sur le banc après deux matches de suspension, se sont imposés 3-1 face aux SR Delémont dimanche à la Tissot Arena en 1re Ligue de football. Une victoire qui leur permet de remonter à la 4e place du classement à seulement deux points de la 2e place synonyme de qualification pour les phases finales. Si Delémont se fait doubler par son adversaire du soir, les Jurassiens restent néanmoins à quatre points du deuxième et profitent des mauvais résultats de Soleure et Grasshopper pour ne pas se faire distancer.


Une première mi-temps à sens unique

Dès les premières minutes, avec le vent de face, les Biennois ont posé le jeu au sol et ont logiquement ouvert le score en début de match. Sylvain Mora a repris victorieusement un bon centre au cordeau de Kaua Safari dès la 7e minute, puis Labinot Sheholli a signé le 2-0 sur penalty à la demi-heure de jeu pour une faute du gardien Severin Frankhauser sur Safari. En dehors d’une frappe rasante d’Abel Khaled après un joli numéro de soliste, les SRD ont abusé de longs ballons que la tempête se chargeait d’envoyer directement en sortie de but...


Les SRD vendangent dans le dernier quart d'heure

La réduction de l’écart de Dionys Stadelmann dès le retour des vestiaires a relancé le match, sans que Delémont ne parvienne à surfer sur ce vent de révolte. Les SRD ont pourtant eu plusieurs grosses occasions dans le dernier quart d’heure mais Nicolas Schittenhelm avait la baraka sur sa ligne de but. Le coup de grâce signé Mike Natoli au bout du temps additionnel, bien servi par Neto Gomes, est anecdotique. Les SRD devront néanmoins procéder à quelques ajustements défensifs pour la suite du championnat après avoir encaissé huit pions en deux matches. Plus constant dans le jeu et grâce à une meilleure assise technique, le FC Bienne poursuit sa série d’invincibilité à domicile. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus