Trois Jurassiens à la conquête de la Super League

Le championnat de Suisse de football reprend ce week-end, Noha Sylvestre et Léo Farine à Neuchâtel ...
Trois Jurassiens à la conquête de la Super League

Le championnat de Suisse de football reprend ce week-end, Noha Sylvestre et Léo Farine à Neuchâtel Xamax ainsi que Steven Lang à Servette tenteront de se faire une place dans l’élite

Noha Sylvestre (à gauche) et Léo Farine tenteront de se faire une place à Neuchâtel Xamax. Noha Sylvestre (à gauche) et Léo Farine tenteront de se faire une place à Neuchâtel Xamax.

La Super League de football reprend déjà ce vendredi soit avec Sion-Bâle en lever de rideau. Le double champion Young Boys va remettre son titre en jeu dans un championnat où trois Jurassiens vont tenter de se montrer. Les jeunes Noha Sylvestre et Léo Farine avec Neuchâtel Xamax Mais aussi le plus expérimenté Steven Lang avec Servette viseront avant tout le maintien dans l’élite.

Les deux pensionnaires de La Maladière sont âgés d’à peine une vingtaine d’années et ont connu un passé récent difficile avec de graves blessures, à l’image de l’Ajoulot Noha Sylvestre, tenu écarté des terrains pendant plus d'une année et demie.

Noha Sylvestre et Léo Farine

« Il y a de la concurrence, c’est à moi de montrer que j’ai ma place et que je peux gratter une place de titulaire ici à Neuchâtel », avance Noha Sylvestre, fils de l’ex-international suisse Patrick Sylvestre. Après un prêt en Promotion League à Bellinzone, Léo Farine est revenu pour « s’adapter au niveau, apprendre, progresser, et quand la chance viendra il faudra être prêt ».


Steven Lang, une place à regagner

Le milieu offensif prévôtois Steven Lang va lui retrouver la Super League à 31 ans avec le promu genevois. Cette saison s’annonce importante pour lui car il revient d’une longue blessure au genou qui l’a tenu écarté des terrains durant les neufs derniers mois.

Steven Lang

Steven Lang espère retrouver les pelouses en septembre pour tenter de se refaire une place de titulaire dans un club qui retrouve l’élite six ans après l’avoir quittée. « On ne sait pas trop notre niveau par rapport aux autres équipes. A part Bâle et Young Boys, le reste se tient à peu de différence. Il faudra vite être dedans car notre premier match c’est contre YB dès dimanche », rappelle le Prévôtois. Et pour tenter d’arracher son maintien, Genève Servette misera sur la continuité. C’est l’effectif qui a le moins bougé à l’intersaison parmi les 10 équipes de Super League. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus