Le HC Ajoie aussi retire des maillots

Retirer un numéro de l’alignement pour un joueur qui a marqué l’histoire du club, c’est la ...
Le HC Ajoie aussi retire des maillots

Alors que David Jobin vient d’être honoré à Berne et que son numéro 72 ne sera plus jamais porté dans le vestiaire des Ours, la pratique se fait aussi du côté du HCA avec les numéros 21 et 10

 Le numéro 10 restera à jamais celui de Steven Barras au HC Ajoie (photo : archives)

Retirer un numéro de l’alignement pour un joueur qui a marqué l’histoire du club, c’est la tradition en hockey sur glace. Une tradition encore bien vivante. On a pu s’en rendre compte samedi à Berne. L’ancien défenseur jurassien David Jobin a vu son maillot être retiré. Son numéro 72 a été accroché au toit de la PostFinance Arena. Après 19 saisons passées dans les rangs du CP Berne, David Jobin a été le 12e joueur de l’histoire du club à recevoir cet honneur.

 

Le 21 de Dan Métivier…

Cette tradition existe aussi au HC Ajoie, même si aucun maillot n’est suspendu au toit du Voyeboeuf. Deux numéros ne sont plus attribués dans le vestiaire jurassien. Il s’agit du 21 et du 10. Le 21 c’était celui de Dan Métivier. L’attaquant canadien a marqué l’histoire du HCA entre 1985 et 1989. Il avait notamment inscrit le but qui a propulsé les « jaune et noir » en Ligue A, c’était le 26 mars 1988 face à Zurich. Depuis son départ de Porrentruy, un seul homme a évolué avec ce numéro 21 sur le dos, durant deux matches, avant qu’il ne soit retiré.

 

et le 10 de Steven Barras

Les dirigeants du HC Ajoie en ont fait de même avec le 10, celui de Steven Barras. L’ailier a passé 17 saisons avec le chandail de la Vouivre sur les épaules. Il a quitté le HCA sur le titre de champion de Suisse de Ligue B le 1er avril 2016 en inscrivant un triplé. Le numéro 10 n’est, depuis, plus distribué au sein de l’effectif ajoulot. Quant à savoir s’il sera un jour suspendu au toit de la patinoire, la réflexion est en cours. Une cérémonie devrait avoir lieu au moment de l’inauguration de la nouvelle enceinte ajoulote. Les travaux ayant pris une année de retard, les dirigeants n’ont pas encore totalement arrêté leur décision. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus