Le poissard Konstantin Schmidt

L’attaquant du HC Ajoie fait face à des blessures à répétition depuis son arrivée dans le Jura ...
Le poissard Konstantin Schmidt

L’attaquant du HC Ajoie fait face à des blessures à répétition depuis son arrivée dans le Jura en 2016 à tel point qu’il n’a pas encore joué le moindre match de Swiss League cet hiver

Konstantin Schmidt dans ses œuvres, l'image manque depuis de longues semaines au Ajoie (photo : archives). Konstantin Schmidt dans ses œuvres, l'image manque depuis de longues semaines au Ajoie (photo : archives).

Il est le grand absent du début de saison du HC Ajoie. Konstantin Schmidt n’a pas encore disputé le moindre match des hockeyeurs jurassiens en Swiss League cet hiver. Et il manquera encore le duel de ce vendredi soir sur la glace des GCK Lions (en direct sur RFJ dès 19h45). Sa dernière présence sur une feuille de match remonte au 2 septembre. C’était lors d’une rencontre de préparation face à son ancien club allemand de Ravensburg. Depuis, Konstantin Schmidt n’a pas quitté l’infirmerie « jaune et noir ».


A Porrentruy pour succéder à Steven Barras

L’attaquant germano-suisse effectue sa 3e saison dans le vestiaire du HC Ajoie. Il a posé ses patins et sa canne à Porrentruy durant l’été 2016, juste après le titre de champion de Suisse de Ligue B du HCA. Il devait alors devenir le successeur de Steven Barras dans le premier bloc ajoulot. Deux saisons et demie plus tard, Konstantin Schmidt n’a pas disputé la moitié des rencontres officielles du club jurassien. Il en a manqué 65 sur 128, toujours en raison de blessures. Malgré ce chiffre, l’ailier n’est pas un joueur fragile. C'est en tout cas l'avis de son directeur technique Vincent Léchenne.

Mais alors, comment expliquer un tel taux d’absence ? Plus de 60% des matches manqués lors de la première saison, 30% l’hiver dernier et carrément 100% désormais depuis le début de l’exercice.

Des blessures qui se suivent sans cesse

Et c’est depuis novembre 2016 que la poisse colle aux patins de Konstantin Schmidt. Il s’est alors fracturé le poignet. Depuis, tout s’est enchaîné. Une opération en mars de l’an dernier pour retirer un bout d’os dans sa main, une nouvelle blessure juste avant Noël. Il profite ensuite de l’été pour se faire opérer d’une hernie. Pas de chance, les chirurgiens touchent un tendon ou un ligament durant leur travail. Une touchette qui provoque désormais des douleurs aux adducteurs de Konstantin Schmidt. Et même lorsqu’il est proche de pouvoir retrouver la compétition, la poisse s’en mêle encore.

C’est donc le retour à l’infirmerie. Konstantin Schmidt pourrait renouer avec la compétition mi-novembre, c’est en tout ce qu’on espère du côté du staff du HC Ajoie. Ce retour au jeu ferait le plus grand bien à l’ailier de 28 ans.

Ce ne sont pas les statistiques qui vont faire mentir Vincent Léchenne. Depuis son arrivée au HC Ajoie, Konstantin Schmidt affiche une moyenne de 1,1 point par match. Seuls les étrangers font mieux dans le collectif « jaune et noir ». Reste que ces statistiques n’assurent pas à l’attaquant un nouveau contrat dans le Jura pour les prochaines saisons. On a beau avoir du talent, il n’a plus grande valeur si on ne peut pas l’exprimer.

 /msc  


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus