Un power-play décoiffant

Le HC Ajoie possède une efficacité rare depuis le début de la saison en supériorité numérique ...
Un power-play décoiffant

Le HC Ajoie possède une efficacité rare depuis le début de la saison en supériorité numérique. Décryptage avec le défenseur Anthony Rouiller

Quand le HC Ajoie évolue en supériorité numérique, ça fait souvent mouche (photo : Georges Henz). Quand le HC Ajoie évolue en supériorité numérique, ça fait souvent mouche (photo : Georges Henz).

Le HC Ajoie tient son arme fatale. Les Jurassiens excellent depuis le début de saison en supériorité numérique. En huit matches de Swiss League, le HCA a trouvé la faille à 13 reprises. Mieux encore, il a marqué en avantage numérique lors de chacune de ses sorties. Au moment de se rendre sur la glace de Zoug Academy ce vendredi à 19h45 (match à vivre en direct sur RFJ dès 19h30), Anthony Rouiller décrypte pour RFJ ce point fort dans le jeu des hockeyeurs « jaune et noir ». Un point fort qui pèse le tiers des buts ajoulots en championnat. Le HC Ajoie possède tout simplement le power-play le plus efficace de la ligue avec 34,2% d’efficience.


Une question d’hommes

« Il y a des joueurs qui sont faits pour le power-play, il y a des spécialistes », lance Anthony Rouiller. Pour lui, l’avantage numérique est avant tout une question d’hommes. Et ça tombe bien, « il y en a pas mal au sein du HC Ajoie », constate le défenseur de 26 ans. « On a des gars d’expérience à l’image de nos deux étrangers ou de Daniel Eigenmann », poursuit l’ancien joueur d’Olten. Si le HCA entraîne beaucoup cet aspect de son jeu, qu’il discute et qu’il essaie de peaufiner les détails quand ça ne tourne pas, il possède donc surtout des joueurs taillés pour cet exercice. « Il faut être calme et avoir une bonne vision. Ça ne s’apprend pas vraiment. On voit tout de suite si un joueur a ces capacités ou non », analyse Anthony Rouiller.

Anthony Rouiller : « Il y a des joueurs faits pour le power-play »

Le cauchemar des adversaires

Le numéro 33 des « jaune et noir » est bien placé pour savoir que tout adversaire du HC Ajoie redoute de devoir se retrouver en désavantage numérique face à l’équipe de Gary Sheehan. Au cours des quatre dernières saisons passées à Olten, il a eu tout le loisir de se retrouver sur la glace face au power-play ajoulot. « C’est toujours la même histoire. On étudie une option à la vidéo et ils en ont trois ou quatre autres dans leur manche », détaille le défenseur. Il évoque aussi la facilité d’improvisation du collectif jurassien. /msc

Anthony Rouiller : « Ils trouvent des solutions quand on pense qu’il n’y en a pas »

Anthony Rouiller (photo : Georges Henz). Anthony Rouiller (photo : Georges Henz).


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus