Le HC Ajoie n'a pas su saisir l'occasion

Les hockeyeurs jurassiens ont perdu l'acte III de la finale des play-off 2-0 jeudi à Kloten ...
Le HC Ajoie n'a pas su saisir l'occasion

Les hockeyeurs jurassiens ont perdu l'acte III de la finale des play-off 2-0 jeudi à Kloten . Ils ont raté le coche dans le tiers initial

Quand Ajoie s'est montré menaçant, Dominic Nyffeler a veillé au grain pour blanchir pour la 1re fois dans cette finale (photo : KEYSTONE/Patrick B. Kraemer). Quand Ajoie s'est montré menaçant, Dominic Nyffeler a veillé au grain pour blanchir pour la 1re fois dans cette finale (photo : KEYSTONE/Patrick B. Kraemer).

Stefan Mäder qui se joue de Dominic Nyffeler mais qui n'arrive pas à glisser le puck au fond des filets, un solo époustouflant de Jonathan Hazen qui n'obtient pas un meilleur sort... le HC Ajoie a manqué deux occasions nettes en 1re période, jeudi soir, à Kloten. Avec un réalisme total, il aurait pu faire douter l'armada zurichoise. Mais, à l'addition finale, la troupe ajoulote a perdu 2-0 dans l'acte III de la finale des play-off de Swiss League de hockey sur glace.


Kloten monte en puissance

Si le HCA s'est procuré deux grosses occasions de but en début de rencontre, il s'est globalement montré trop peu virulent devant la cage alémanique, avec seulement trois tirs cadrés dans la 1re période et sept dans la 2e. « On a trop peu tiré au but », a reconnu l’entraîneur-assistant du HCA Vincent Léchenne.
Les pensionnaires de la Swiss Arena ont haussé le ton au fur et à mesure des minutes. Kloten est entré tambour battant dans le 2e tiers. Si Tim Wolf a retardé l'échéance, il a cédé coup sur coup à la mi-match. C'est d'abord Anthony Rouiller qui a eu la poisse de dévier la rondelle dans ses propres filets (30e), avant une déviation hasardeuse de Lars Frei qui a profité aux Aviateurs (33e). Le dernier rempart jurassien n'avait pas capitulé depuis 125 minutes face aux Zurichois... Une fois devant au tableau d'affichage, Kloten a muselé les offensives jurassiennes, cadenassant son entrée en zone et faisant parler sa puissance physique.  

Résumé du match en images

Anthony Rouiller, défenseur du HCA : « On fait toujours ce petit dribble en plus »

C'est 1-0 pour Kloten grâce à Andri Spiller (numéro 66). Le tir de l'attaquant alémanique a été dévié par la botte de Tim Wolf et a heurté ensuite le patin d'Anthony Rouiller qui a trompé son propre gardien (photo : KEYSTONE Patrick B. Kraemer)... C'est 1-0 pour Kloten grâce à Andri Spiller (numéro 66). Le tir de l'attaquant alémanique a été dévié par la botte de Tim Wolf et a heurté ensuite le patin d'Anthony Rouiller qui a trompé son propre gardien (photo : KEYSTONE Patrick B. Kraemer)...

Une muraille efficace, volontaire et disciplinée

Kloten n'a pas produit un hockey champagne mais un hockey efficace. Il a durci le jeu dans la zone médiane et empêché le HCA de se montrer menaçant offensivement. De plus, les locaux ont joué avec beaucoup de métier, évitant des pénalités (une seule pénalité concédée dans le jeu). Ils ont aussi été volontaires, se jetant devant les essais ajoulots (14 tirs bloqués par Kloten) et mettant leur coeur à l'ouvrage et leur corps en opposition. Comme lors de l'acte initial de cette finale, Ajoie a donc peiné sur la glace de la banlieue zurichoise. Reste désormais à réagir à nouveau sur celle de Porrentruy. /mle

Le télégramme

Kloten - Ajoie 2-0 (0-0 2-0 0-0)

Swiss Arena, 50 spectateurs. 

Arbitres : Müller/Dipietro, Huguet/Wermeille. 

Buts : 30e Spiller (Meyer) 1-0. 33e Altorfer (Forget, Ganz) 2-0. 

Pénalités: 3 x 2' contre Kloten, 2 x 2' contre Ajoie.


Kloten : Nyffeler; Back, Kindschi; Gian Janett, Ganz; Gähler, Bartholet; Oejdemark, Seiler; Figren, Kellenberger, Obrist; Forget, Marchon, Altorfer; Spiller, Faille, Meyer; Leone, Füglister, Knellwolf.

Ajoie : Wolf; Birbaum, Pouilly; Rouiller, Hauert; Aebischer, Eigenmann; Hazen, Devos, Schmutz; Frei, Frossard, Huber; Camichel, Mäder, Joggi; Muller, Macquat, Schnegg.

Notes: Kloten sans Simek (suspendu), ni Brace, Steiner, Guntern, Staiger, Truttman (surnuméraire). Ajoie sans Casserini, Roberts (blessés), ni Stemer (surnuméraire). Ajoie joue sans gardien dès 58'23.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus