Ajoie à l’Est, « pas une polémique » pour la Ligue

Bizarrerie du calendrier de National League, le HC Ajoie a été placé dans le groupe « Est » ...
Ajoie à l’Est, « pas une polémique » pour la Ligue

Bizarrerie du calendrier de National League, le HC Ajoie a été placé dans le groupe « Est » pour la saison prochaine. Peut-être illogique géographiquement, mais pratique selon le responsable des calendriers de la National League Willi Vögtlin

La Raiffeisen Arena est bien à l'ouest, mais le HCA ne fera pas plus de kilomètres en allant à l'Est. (Photo : Georges Henz) La Raiffeisen Arena est bien à l'ouest, mais le HCA ne fera pas plus de kilomètres en allant à l'Est. (Photo : Georges Henz)

Davos, Zurich, Rapperswil et Langnau. Voilà les petits copains préférés du HC Ajoie pour la saison prochaine en National League, tous ayant été placés dans la bande du « groupe Est ». Avant de polémiquer, il faut déjà bien comprendre pourquoi des groupes ont dû être constitués. Dans ce championnat à désormais 13 clubs, chaque équipe jouera quatre matches contre tous les adversaires de la ligue ce qui fait 48 matches. « Mais les clubs veulent jouer plus de matches pour arriver à 52 », explique le responsable des calendriers de la National League Willi Vögtlin. Les équipes joueront donc quatre matches supplémentaires contre leurs petits copains de groupe, à l’Est donc pour Ajoie.

Willi Vögtlin : « On parle seulement de quatre matches ! »

Quoi ? Mais le Jura, c’est on ne peut plus à l’ouest ! Pas faux. Géographiquement, le « groupe Ouest » avec Berne, Bienne, Fribourg, Lausanne et Genève paraissait tout indiqué, avec un supplément de derbys romands en prime. Et pourtant, c'est on ne peut plus pratique selon le responsable des calendriers à la ligue Willi Vögtlin. « Je ne comprends pas cette polémique. On a fait les calendriers en octobre, lorsque Viège, Olten, Kloten et Ajoie étaient candidats à la montée. Pour les quatre, c’est mieux de figurer dans le groupe Est. Ajoie va jouer deux matches de plus à la maison contre Davos et Zurich, et deux matches de plus à l’extérieur contre Langnau et Rapperswil. Mais Langnau, c’est moins loin de Porrentruy que Fribourg, et Rapperswil c’est moins loin que Genève ! », explique Willi Vögtlin.


Vincent Léchenne : « Sportivement, à mon avis on est gagnant... »

Quelques clics sur une carte en ligne nous permettent de confirmer ces propos… à 3 kilomètres près pour le match Langnau-Fribourg ! Si on pousse le vice un peu plus loin, de patinoire à patinoire, on obtient un beau match nul à 140 km entre la Raiffeisen Arena et les BCF Arena et Ilfishalle. Passons, le HCA ne fera finalement pas plus de kilomètres en allant à l'Est qu'en resquillant la côte Ouest. « On ne va pas commencer à polémiquer pour quatre matches », se résigne le directeur technique du HC Ajoie Vincent Léchenne. « On évite finalement un 3e long déplacement à Davos. Et sportivement, de rejouer Langnau et Rapperswil (NDLR deux des trois derniers de National League cette saison), on est à mon avis gagnant », glisse l’assistant de Gary Sheehan. Fin du débat ? Il pourrait en tout cas être remisé aux oubliettes dès l'an prochain, puisque ces groupes devraient disparaître lorsque la National League comptera 14 équipes. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus