Violences du 19 décembre : les ultras du HCA s’expriment

Les sanctions prononcées suite à la rixe entre supporters ajoulots et biennois ne sont pas ...
Violences du 19 décembre : les ultras du HCA s’expriment

Les sanctions prononcées suite à la rixe entre supporters ajoulots et biennois ne sont pas du goût des Enraigi. Le collectif dénonce « un système de répression » des autorités

En signe de protestation, le groupe ultras ajoulot ne sera pas présent dans les tribunes ce samedi soir. (Photo archives : Georges Henz). En signe de protestation, le groupe ultras ajoulot ne sera pas présent dans les tribunes ce samedi soir. (Photo archives : Georges Henz).

Les Enraigi sortent de leur silence. Dans la foulée de la direction du HC Ajoie, le groupe ultras s’est exprimé sur les violences qui se sont déroulées le 19 décembre dernier en marge de la rencontre de National League entre le HCA et le HC Bienne. Il a diffusé un communiqué vendredi soir sur les réseaux sociaux accompagné d’une image estampillée « Liberté pour les ultras ». Les Enraigi reviennent notamment sur les sanctions infligées à plusieurs de leurs membres. Ils assurent accepter les décisions des autorités lorsque celles-ci sont « justifiées ». Or, selon eux, ce n’est pas le cas ici. « Nous ne tolérons pas ce système de répression opéré par notre police, comme par exemple une distribution massive d’interdictions de patinoire, dans le but d’éradiquer notre mouvement », s’insurge le collectif ultras qui reconnait tout de même ne pas être irréprochable. Il écrit aussi regretter le soutien affiché par le HC Ajoie à la tolérance zéro prônée par les autorités. En signe de protestation, les Enraigi ne se rendront pas à la Raiffeisen Arena ce samedi soir pour encourager les hockeyeurs jurassiens qui affrontent Zurich. /comm-nmy


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus