La puissance lausannoise écrase le HCA

Le HC Ajoie a vécu un dimanche très compliqué en perdant 5-0 sur la glace de Lausanne.
La puissance lausannoise écrase le HCA

Le HC Ajoie a vécu un dimanche très compliqué en perdant 5-0 sur la glace de Lausanne

Le gardien du HC Ajoie Noah Patenaude a vécu une première titularisation difficile en National League. (Photo : KEYSTONE/Cyril Zingaro). Le gardien du HC Ajoie Noah Patenaude a vécu une première titularisation difficile en National League. (Photo : KEYSTONE/Cyril Zingaro).

Les Lions étaient beaucoup trop autoritaires pour le HC Ajoie. Les hockeyeurs jurassiens se sont inclinés 5-0 sur la glace de Lausanne, dimanche, en National League. Le HCA a été dominé dans tous les compartiments du jeu contre une équipe en pleine bourre. Au classement, les Ajoulots restent derniers avec huit points de retard sur Kloten. Ils recevront Lausanne vendredi pour tenter de mettre fin à une série de quatre défaites.


 

Quand le TGV est lancé...

S'il a plutôt bien tenu en début de match, le HCA a craqué à partir de l'ouverture du score lausannoise à la 14e minute de jeu. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, on est devenus mous », soupire le capitaine Kevin Fey. Trop léger, trop passif par moments, Ajoie a laissé des espaces aux artificiers vaudois à qui il n'en fallait pas tant. Le gardien ajoulot Noah Patenaude - qui fêtait sa première titularisation en National League - a retardé l'échéance mais a logiquement capitulé à plusieurs reprises devant les assauts d'un LHC en confiance. Le danger est venu des crosses des étrangers et notamment des Finlandais Antti Suomela (3 points) et Miikka Salomäki (2 points), ainsi que des Helvètes Ken Jäger (2 points) et Tim Bozon (2 points), très en vue. L'écrasante domination vaudoise s'est traduite dans les chiffres : Lausanne a adressé 64 tirs, dont 42 cadrés, Ajoie 27, dont 17 sur le but.


La fierté du HCA

Le HC Ajoie a eu le mérite de ne pas baisser les bras malgré le score, mais son adversaire était tout simplement trop solide. Emmené par sa robuste défense, le LHC a tenus son os pour signer son troisième blanchissage de l'hiver. Les Jurassiens ont surtout été dangereux en ruptures ou sur des erreurs lausannoises, comme sur les tentatives de Dmytro Timashov, de Thibault Frossard et de Kevin Bozon. Mais ils n'ont jamais su s'offrir un moment fort continu dans la zone défensive de Lions qui ont rugi bien trop fort ce dimanche soir. Il va falloir en tirer rapidement les enseignements pour espérer se relever contre ce même adversaire vendredi à Porrentruy… /mle

Kevin Fey : « J’ai l’impression qu’on oublie vite les choses »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus