Il a manqué douze secondes au HCA

Terrible et frustrante défaite du HC Ajoie, battu par le leader de National League Zurich 2-1 ...
Il a manqué douze secondes au HCA

Terrible et frustrante défaite du HC Ajoie, battu par le leader de National League Zurich 2-1 sur un but victorieux inscrit lors de la dernière action du match

Le Suédois de Zurich Jesper Fröden reprend de volée un puck qui terminera au fond du but de Tim Wolf. Il restait... 12 secondes à jouer ! (photo KEYSTONE : Michael Buholzer) Le Suédois de Zurich Jesper Fröden reprend de volée un puck qui terminera au fond du but de Tim Wolf. Il restait... 12 secondes à jouer ! (photo KEYSTONE : Michael Buholzer)

Tenir tête au leader du championnat de National League durant soixante minutes et repartir sans le moindre point dans la besace. C’est injuste, frustrant, mais c’est la terrible récolte du HC Ajoie samedi dans l’antre des ZSC Lions. Il rentre sans le fruit de ses méritoires efforts, battu 2-1 sur la dernière action du match via une reprise de volée à bout portant du Suédois Jesper Fröden. Zurich n’a pas volé son succès, mais a volé les trois points. « On en méritait au moins un », pestait avec raison Philip-Michaël Devos à l’interview.


Un but « historique » pour le capitaine Devos

Le capitaine québécois du HC Ajoie a – comme la veille face à Ambrì – livré une grosse prestation… et surtout, a (re)trouvé le chemin des filets ! C’est lui qui a mis son équipe sur les rails samedi, inscrivant enfin ce but qu’il attendait tant (disette depuis le 14 janvier 2023). En supériorité numérique, il scorait depuis derrière le but, faisant rebondir le puck dans le dos du gardien Zumbühl (7e). La malédiction des capitaines du HCA en National League est ainsi tombée !

Philip-Michaël Devos : « Je pense qu’on a joué un match parfait contre le leader du championnat sur la route. »

Bien en place, solide, audacieux, Ajoie a regardé Zurich dans les yeux de bout en bout. De retour dans le but jurassien un mois après sa blessure, Tim Wolf a livré une prestation majuscule, repoussant les assauts zurichois avec autorité et maîtrise. Il ne pouvait rien sur l’égalisation du Letton Balcers tombée à la mi-match. Il retardait l’échéance à plusieurs reprises dans la troisième période, durant laquelle le HCA a aussi eu ses occasions d’inscrire ce fameux deuxième but. Et alors que toute la patinoire imaginait partir en prolongation, Fröden en décidait autrement d’un geste qu’on manque bien plus souvent qu’on ne le réussit au hockey sur glace : une reprise de volée. La confiance au leader, la scoumoune à la lanterne rouge ! /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus