Laborieusement, Federer passe en demie

Le Suisse a eu besoin de 2h34 pour passer l’écueil Gilles Simon aux Swiss Indoors de Bâle au ...
Laborieusement, Federer passe en demie

Le Suisse a eu besoin de 2h34 pour passer l’écueil Gilles Simon aux Swiss Indoors de Bâle au terme d’une prestation poussive

Roger Federer Roger Federer a dû retrousser les manches pour passer l'écueil Gilles Simon en quart de finale à Bâle (photo : Georges Henz).

La Halle St-Jacques ne s’est pas trompée, lorsqu’elle s’est levée comme un seul homme aux alentours de 22h10, vendredi soir, à Bâle. Quel soulagement ! Roger Federer a donné des cheveux gris à ses nombreux supporters, lors de son quart de finale aux Swiss Indoors de tennis. Le Bâlois a fini par s’imposer contre le Français Gilles Simon en trois manches 7-6, 4-6, 6-4, en 2h34 de jeu. Il sera donc de la partie dans le dernie carré ce samedi.

 

Très (trop) poussif

L’entame de match a été très délicate et Roger Federer a rapidement été mené 3-0 dans ce duel. Dès les premiers coups, le Bâlois a balbutié son tennis, coupable d’un grand nombre de fautes directes non provoquées (47 sur l’ensemble du match, selon les statistiques du tournoi). Paradoxalement, c’est son revers qui l’a maintenu dans le match dès les premiers échanges, alors que son coup droit est bien trop souvent sorti des limites de la surface de jeu. Le numéro un suisse a souffert aussi de la qualité du Français à la relance.

 

Fort mentalement

Alors qu’il a souvent été dépassé par un bon Gilles Simon, Roger Federer s’en est remis à ses ressources mentales. Mené 5-2 dans la première manche, il a réussi à se relever pour l’emporter 7-6 (7-1 au jeu décisif). Souvent, on a vu le Rhénan s’encourager, comme lorsqu’il a littéralement hurlé à 5-3 en faveur de Simon dans le premier set. La suite de la rencontre s’est déroulée de la même manière. Roger Federer a affiché un courant alternatif, entre coups de maître et tentatives complètement manquées. Pour son plus grand désarroi. Il n’a jamais été à l’abri d’un retour du 32e joueur mondial, toujours menaçant. C’est avec un soulagement immense que le Bâlois a mis fin à cet âpre combat sur sa première balle de match, alors que Gilles Simon était plus près de revenir à 5-5 dans le set décisif. Le soutien de la Halle St-Jacques n’aura certainement pas été anodin dans ce succès du cœur de Roger Federer.

En demi-finale, samedi, le Bâlois se frottera à Daniil Medvedev. Le Russe est 20e de la hiérarchie mondiale. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus