« Abrupte, mais mûrement réfléchi »

« Il y a certaines limites à ne pas franchir et là, on est passé clairement au-dessus de la ...
« Abrupte, mais mûrement réfléchi »

James Desmarais James Desmarais ne portera plus le maillot du HC Ajoie.

« Il y a certaines limites à ne pas franchir et là, on est passé clairement au-dessus de la barre ». Paroles du président du HC Ajoie, Patrick Hauert. Le club jurassien de hockey sur glace a rompu avec effet immédiat le contrat qui le lie à son joueur québécois pour « de justes motifs », selon le communiqué. « Dans un contrat de travail, il y a aussi un contrat moral qui commence par le respect », explique Patrick Hauert. « On attend d‘un joueur qu’il respecte ses camarades, son capitaine, son coach, sa hiérarchie et lorsqu’il n’y a pas de respect, on doit prendre des décisions. De plus, la confiance entre James Desmarais et le HC Ajoie s’est malheureusement estompée, peut-être à cause d’un manque de respect, et on en est arrivé à cette triste conclusion. »

Tout s’est accéléré vendredi matin, au lendemain du match contre Thurgovie, le premier que Desmarais a disputé dans son entier cette saison. Le coach Jan Tlacil lui annonce qu’il ne jouera pas le lendemain à Grasshopper, ce qui ne plaît pas à James Desmarais. Il le fait savoir à son entraîneur et quitte le vestiaire. Il est suspendu à l’interne. Le comité directeur du club se réunit lundi soir et décide de rompre le contrat. James Desmarais a été informé mardi, la communication officielle s’est faite mercredi matin. Rapide non ? « C’est vrai que cela peut paraître abrupte », reconnait Patrick Hauert, « mais je peux vous dire que la décision a été mûrement réfléchie ».

Et pourtant, la semaine dernière, le staff technique affirmait publiquement vouloir « donner le plus de temps de jeu possible » à James Desmarais, pour qu’il retrouve son niveau, lui qui a été longtemps blessé. Le numéro « 79 » le plus célèbre de l’histoire du club a disputé son premier match complet de la saison contre Thurgovie, et le lendemain matin, on lui a annoncé qu’il restera à nouveau dans les tribunes. N’y a-t-il pas eu un double discours de la part des dirigeants ? « Non, je ne pense pas », rétorque Patrick Hauert. « On a tous constaté jeudi que James n’était pas à 100% de sa forme. Il lui a été proposé de continuer à s’entraîner pour qu’il travaille son physique. Malheureusement, cette discussion s’est très mal terminée ». A l’image de l’histoire qui a lié durant presque huit ans le club jurassien avec son joueur le plus talentueux depuis le retour du HCA en Ligue B. James Desmarais, ça restera 365 matchs, 253 buts, 365 assists, 618 points. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus