Steven Barras: « La finale me paraît accessible »

L’Arc jurassien retient son souffle, du moins les amoureux de hockey sur glace. Dès ce mardi ...
Steven Barras: « La finale me paraît accessible »

Steven Barras Steven Barras va tout faire pour prolonger au maximum sa longue carrière...

L’Arc jurassien retient son souffle, du moins les amoureux de hockey sur glace. Dès ce mardi, le HC Ajoie défie le HC La Chaux-de-Fonds en quart de finale des play-off de Ligue nationale B. Une série qui se dispute au meilleur des 7 matchs. Premier acte ce mardi aux Mélèzes (20h, à vivre en intégral sur RFJ).

Ces séries finales sont particulières pour Steven Barras. L’emblématique attaquant du HC Ajoie vit ses derniers play-off. Pour cette raison, il était l’invité de La Matinale mardi sur RFJ. L’homme aux 17 saisons sous le maillot « jaune et noir » s’est exprimé sur la série contre les Chaux-de-Fonniers, puis sur son sentiment personnel avant d’accepter un jeu sympathique.

La série : « On saura gagner un match aux Mélèzes »

Une série de play-off se joue très souvent sur des détails. Pour Steven Barras, le HCA « devra être proche de la perfection sur le plan défensif ». L’attaquant se montre confiant quant à l’obligation qui fait face aux Jurassiens : gagner un match aux Mélèzes. « On saura le faire. L’idéal serait de remporter le premier pour leur mettre une pression supplémentaire, et ensuite assurer à domicile.»

Ses derniers play-off : « Je suis serein »

Steven Barras ne se dit pas nerveux à l’entame des derniers play-off de sa carrière. « Je suis serein. Je n’entrerai jamais sur la glace en me disant que c’est peut-être mon dernier match. Si on perd 5-1 à dix minutes de la fin, là, je pense que ça commencera à remuer… ». Mais l’attaquant compte bien retarder l’échéance.  « Cette année, il y a vraiment quelque chose à faire, a déclaré le numéro 10. Bien sûr, tous nos adversaires sont bons, mais il n’y en a pas un qui est largement au-dessus des autres. On peut aller loin. Mais pour cela, il faudra éliminer La Chaux-de-Fonds, premier obstacle, qui sera le plus difficile à passer. »

Un obstacle certes, mais pas infranchissable. Le HCA a des arguments à faire valoir. A lui de les démontrer sur la glace…pour faire rêver ses supporters…et retarder au maximum la mise au placard des patins du meilleur buteur de l’histoire du club. /clo


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus