Le variant britannique désormais dans plus de 100 pays

En une semaine, le variant britannique de coronavirus est apparu dans sept pays supplémentaires ...
Le variant britannique désormais dans plus de 100 pays

En une semaine, le variant britannique de coronavirus est apparu dans sept pays supplémentaires. L’Organisation mondiale de la santé relève cependant une baisse des nouvelles contaminations et des nouveaux décès

Pour la 6e semaine consécutive, l’OMS et son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus constatent un recul des nouvelles infections. (Photo : KEYSTONE / Martial Trezzini). Pour la 6e semaine consécutive, l’OMS et son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus constatent un recul des nouvelles infections. (Photo : KEYSTONE / Martial Trezzini).

Le variant britannique est désormais observé dans plus de 100 pays et territoires, sept de plus en une semaine. Les nombres de nouvelles infections et de nouvelles victimes ont eux à nouveau reculé la semaine dernière, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon des données hebdomadaires publiées mercredi à Genève et qui portent jusqu'à dimanche matin, tous les variants se sont étendus à de nouveaux territoires. Outre la composante britannique, celui identifié en Afrique du Sud est désormais présent dans 51 d'entre eux, six supplémentaires sur une semaine. Et celui trouvé au Brésil a été observé dans 29 pays, huit de plus.

Face à cette propagation, le nombre de nouvelles contaminations a reculé pour la sixième semaine consécutive, de plus de 10%. Moins de 2,5 millions de nouveaux cas au total ont été mentionnés.

Le continent américain s'appuie sur la baisse la plus importante devant le Pacifique occidental. Une partie de l'Asie et la Méditerranée orientale font face à une augmentation.

Côté nouveaux décès, un recul a été observé pour la troisième semaine consécutive, de 20%. Il est aussi plus important sur le continent américain. Et seul le Pacifique occidental est confronté à une extension du nombre de nouvelles victimes. Près de 2,5 millions de personnes ont succombé depuis le début de la pandémie. Plus de 110 millions de cas ont été identifiés. /ATS-nmy


 

Actualités suivantes