Cinglant échec de l'UDC

Le Conseil fédéral compte un seul nouveau venu. L'Assemblée fédérale a confirmé mercredi au ...
Cinglant échec de l'UDC

Le Palais fédéral, à Berne. Le Palais fédéral, à Berne.

Le Conseil fédéral compte un seul nouveau venu. L'Assemblée fédérale a confirmé mercredi au premier tour tous les sortants qui se représentaient. Un échec cinglant pour les tentatives de l'UDC qui espérait regagner un second siège au gouvernement.

Le nouveau venu au Conseil fédéral, Alain Berset, 39 ans, succède à Micheline Calmy-Rey. Le socialiste fribourgeois a obtenu 126  voix au deuxième tour de l'élection. La majorité absolue était fixée à 123 voix. Alain Berset est passé devant son collègue de parti Pierre-Yves Maillard et l'outsider UDC Jean-François Rime.

Après la réélection sans surprise de Doris Leuthard, plébiscitée avec 216 voix, Eveline  Widmer-Schlumpf n'a pas eu de peine à conserver son siège. Elle a obtenu 131 voix sur 239 valables.

L'UDC a laissé passer un siège avant de réagir. Le ministre de l'intérieur libéral-radical Didier Burkhalter a du coup conservé son fauteuil avec le très bon score de 194 voix sur 232 bulletins valables.

L'UDC qui a fait chou blanc contre la socialiste Simonetta Sommaruga.  Réélue avec 179 voix sur 242 bulletins valables, elle n'a concédé que 61 suffrages à Jean-François Rime, soit trois de plus que le  total du groupe UDC.

L'Assemblée fédérale a accordé 159 voix sur 226 bulletins valables au 1er tour au ministre de la défense et des sports Ueli Maurer. Hansjörg Walter (UDC) a obtenu 41 suffrages.

Enfin, le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann a lui aussi été  réélu dès le 1er tour. Le Bernois a récolté 159 voix sur 234  bulletins valables, contre 64 voix à son concurrent fribourgeois. /ats-aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus