Rapprochement PCSI-Verts’Lib gelé

Une véritable levée de boucliers contre les Verts’Libéraux. L’assemblée du Parti chrétien social ...
Rapprochement PCSI-Verts’Lib gelé

Il y avait du monde mercredi soir au Restaurant du Jura à Bassecourt Il y avait du monde mercredi soir au Restaurant du Jura à Bassecourt

Une véritable levée de boucliers contre les Verts’Libéraux. L’assemblée du Parti chrétien social indépendant du Jura a décidé mercredi soir par 39 voix et 11 abstentions de geler jusqu’à nouvel avis le processus de rapprochement avec la formation du centre. Le sujet sensible a attiré les foules au Restaurant du Jura à Bassecourt. Dans une salle comble, de nombreuses voix se sont élevées pour décrier la ligne des Verts’Libéraux, incompatible à leurs yeux avec celle du PCSI. Les craintes se concentrent sur communales de cet automne: l’assemblée a jugé que le rapprochement pourrait créer la confusion auprès des électeurs et ainsi nuire à la campagne du parti.

«Une option empoisonnante»

Le PCSI Jura fait ainsi volte-face. En juin dernier, l’assemblée avait donné mandat au comité d’entreprendre des démarches auprès des Verts’Libéraux. L’objectif était de créer un lien avec un parti représenté au niveau national. Les priorités ont changé après les fédérales. Les participants à l’assemblée n’ont pas mâché leurs mots. Le rapprochement a été qualifié d’ «option empoisonnante» pour le PCSI. «Si on veut tout perdre, continuons comme ça», a lancé l’un des participants faisant allusion aux communales.

Nouvelles structures acceptées

L’assemblée n’est en revanche pas revenue sur une autre option prise en juin dernier. Elle a approuvé à l’unanimité l’introduction structures de professionnelles pour le parti. Le PCSI se dotera à l’avenir d’un secrétaire engagé à 20%, proposera des cartes de membre ou centralisera encore la récolte des cotisations à l’échelon cantonal. La réorganisation doit permettre à la formation de reprendre du poil de la bête avec pour objectif les cantonales de 2015 et la reconquête du siège perdu au gouvernement.

Vers un changement de nom

La présidente du PCSI Jura Géraldine Beuchat a également présenté les résultats d’un sondage mené auprès des différentes sections. Ces dernières se sont prononcées à une écrasante majorité pour un changement du nom du parti. Beaucoup d’entre elles estiment que le terme «chrétien» et trop connoté et constitue un handicap pour le PCSI. Les sections font aussi peu de cas du lien avec le Parti chrétien social suisse, jugé pas important par l’ensemble d’entre elles. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus