Une importante convention à reconduire

Centre de Loisirs

Renouveler une convention avec un Centre de Loisirs qui leur rapporte plus qu’il ne leur coûte. Les 15 communes qui participent à la couverture du déficit structurel du CL de Saignelégier doivent signer une nouvelle convention d’ici à 2015. Le texte actuel a été signé le 24 juin 1985. Les maires de ces communes ont découvert jeudi en primeur deux informations importantes en lien avec la reconduction de ce texte.

La première, c’est que le Centre de Loisirs rapporte aux communes davantage qu’il ne coûte. Un constat qui émane d’une enquête fouillée réalisée par une étudiante jurassienne en collaboration avec la direction du CL. Actuellement, les communes couvrent un déficit annuel d’environ 500'000 francs et en contrepartie, elles bénéficient de prestations pour environ 300'000 francs. De plus, l’impact économique du Centre de Loisirs sur les Franches-Montagnes est estimé à 2,5 millions de francs. Ce qui fait dire au directeur du CL André Willemin que « économiquement, le Centre n'est pas une charge pour les communes, il leur est largement profitable ! »

Deuxième information: les maires ont pris connaissance du projet de nouvelle convention. Le texte est sensiblement le même qu’aujourd’hui, avec deux changements majeurs: la répartition entre communes ne se fera plus en fonction de la capacité contributive (rendement économique), mais de la population et selon une clef de répartition bien définie ; et on ne signera plus pour 30 ans, mais pour 25 ans, de façon glissante via une reconduction tacite d'année en année.

André Willemin, directeur du Centre de Loisirs, souhaite que cette convention puisse être renouvelée pour le 1er avril 2015. Pour cela, il faudra l’aval de l’ensemble des 15 communes membres, pour autant qu'elles souhaitent resigner cette convention. Il s'agit de celles des Franches-Montagnes ainsi que Saulcy et Clos du Doubs, via son village d’Epiquerez. /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus