Les ministres ne sucrent pas leur retraite

Le gouvernement jurassien

Les ministres jurassiens s’octroieraient-ils des avantages ? C’est en substance la question posée par la députée Maryvonne Pic Jeandupeux mercredi lors des questions orales au Parlement. L’élue socialiste voulait faire la lumière sur des rumeurs concernant la mise en consultation d’une loi sur la prévoyance professionnelle du Gouvernement. Elle demandait notamment si les rentes des ministres augmenteraient en cas d’acceptation de la loi.

Le ministre de l’Economie a admis que l’échelle des traitements renouvelée aurait une incidence positive aussi sur les salaires des ministres. Mais l’ensemble des changements ne serait pas à leur avantage, au contraire. Michel Probst a indiqué que le changement de régime implique la limitation des mandats à trois législatures et une diminution substantielle des prestations qui leur sont accordées actuellement. Il a mentionné par exemple que, selon les estimations de la Caisse de pension, la suppression d’une rente-pont de l’âge de la retraite anticipée jusqu’à 62-63 ans occasionne une baisse d’environ 24'000 francs de leur rente annuelle. /iqu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus