La galère roumaine de Michaël Burri

Burri

Ça s’appelle une galère. Michaël Burri a connu l’enfer lors du rallye de Sibiu, en Roumanie. Une épreuve inscrite au calendrier de l’Intercontinental Rally Challenge (IRC). Le pilote prévôtois a crevé à quatre reprises lors de la première journée vendredi, et n’a parcouru que cinq kilomètres samedi. Le moteur de sa Peugeot 207 S000 ayant lâché dans la première spéciale du jour.

«Le terrain était cassant au-delà de l’imaginable, explique Michaël Burri. Le premier jour, nous n’avions pas gonflé les pneus à une pression suffisante.» Et pour compliquer davantage la tâche du Prévôtois, sa voiture était «totalement imprévisible. Elle refusait de tourner ou partait à l’équerre sans prévenir». La nuit lui a permis de corriger les erreurs de la veille, mais au matin, le moteur n’a pas tenu plus de cinq kilomètres. /clo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus