La 1re Ligue n’est finalement pas reconnue comme semi-professionnelle

Contrairement à ce qui avait été annoncé lundi, les équipes ne peuvent pas reprendre la compétition ...
La 1re Ligue n’est finalement pas reconnue comme semi-professionnelle

Contrairement à ce qui avait été annoncé lundi, les équipes ne peuvent pas reprendre la compétition, ni les entraînements de manière habituelle. Seuls des groupes de 15 personnes sont tolérés et sans contact, selon des règles publiées vendredi par Swiss Olympic

Le FC Bassecourt et les SR Delémont ne peuvent pas encore reprendre la compétition.  (Photo : Georges Henz/archives). Le FC Bassecourt et les SR Delémont ne peuvent pas encore reprendre la compétition. (Photo : Georges Henz/archives).

Revirement de situation pour les clubs de 1re Ligue de football. Contrairement à ce qui avait été annoncé lundi, les SR Delémont et le FC Bassecourt ne peuvent pas reprendre la compétition, ni les entraînements de manière habituelle. La 1re ligue classique n’est pas reconnue comme semi-professionnelle par Swiss Olympic. C’est ce qui ressort d’une communication parue vendredi et annoncée le jour avant aux clubs, selon le directeur sportif du FC Bassecourt Fabrice Ribeaud : « Le comité de la 1re Ligue s’est trop avancé le week-end passé en se basant sur des préavis qui semblaient favorables de la part de Swiss Olympic. Finalement, nous ne bénéficions pas du même statut que la Promotion League. Un recours a été déposé auprès de Swiss Olympic pour remédier à cette situation ». Ainsi, le FC Bassecourt et les SR Delémont ne peuvent s’entraîner qu’à l’extérieur, avec un groupe de 15 personnes maximum et cela sans contact et en respectant les distances. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes