Faux départ pour le FC Bassecourt

L’équipe vadaise de 1re Ligue de football s’est inclinée 2-0 en ouverture de saison contre ...
Faux départ pour le FC Bassecourt

L’équipe vadaise de 1re Ligue de football s’est inclinée 2-0 en ouverture de saison contre le FC Schötz

Alessandro Forte a eu beaucoup de travail à mi-terrain (photo : Georges Henz). Alessandro Forte a eu beaucoup de travail à mi-terrain (photo : Georges Henz).

Le FC Bassecourt se cherche encore. Samedi, devant environ 200 spectateurs aux Grands-Prés, la troupe jurassienne de 1re Ligue de football s’est inclinée 2-0 à domicile contre Schötz pour cette reprise du championnat. Rapidement menés, les « jaune et noir » n’ont jamais vraiment eu les ressources pour renverser la partie. Les joueurs de Suisse centrale ont pris l’avantage à la 19e minute de jeu, avant d’enfoncer le clou une minute plus tard, puis de gérer. Sur leur première réussite, les Alémaniques ont profité d’un coup de pouce de l’arbitre, l’homme en noir ne sifflant pas une faute sur le défenseur vadais Fadel Niang au début de l’action. Leur deuxième but, lui, ne doit rien à personne.


Dominés dans la bataille du milieu

S’il est parvenu par moments à monopoliser le cuir, le FCB a peiné à se montrer dangereux dans le jeu. Il a notamment été dominé dans le cœur du jeu, les Alémaniques mettant beaucoup d’impact. Le milieu de terrain français de Schötz Tieby Yao a impressionné par son omniprésence. Physiquement, Schötz était tout simplement meilleur. Les hommes de Lulzim Hushi ont avant tout réussi à se montrer dangereux sur les coups de pied arrêtés. Ainsi, c’est Jordan Perrony, par trois fois, qui a eu les plus grosses occasions vadaises de la rencontre. Une fois leur avance acquise, les hommes de Suisse centrale ont avant tout géré, augmentant l’intensité des duels. Ils auraient toutefois pu aggraver la marque si le poteau n’avait pas volé au secours de la défense jurassienne (68e).


Des automatismes à trouver

Le FC Bassecourt a aligné samedi une équipe formée de nombreux nouveaux éléments. Ainsi, six joueurs de l’équipe de base étaient arrivés cet été aux Grands-Prés. Les automatismes ont fait défaut. Aurelio Currenti, par exemple, s’est démené sur le front de l’attaque, mais a manqué de repères avec ses nouveaux partenaires. Il en va de même pour le joker Junior Etoundi, très virulent, mais manquant encore de justesse. Au milieu du terrain, l’absence de Charlie Mobili a pesé. Mais le FCB a eu le mérite de ne jamais lâcher et de se battre jusqu’au coup de sifflet final. C'est finalement le réalisme qui aura fait la différence dans ce duel plutôt équilibré. Bassecourt aura l’occasion de relever la tête la semaine prochaine, toujours à domicile, avec la réception de Black Stars. /mle

Axel Gester, milieu de terrain du FCB : « On commence à se trouver »

Toujours aussi volontaire, Jordan Perrony s'est procuré trois grosses occasions dans ce duel (photo : Georges Henz). Toujours aussi volontaire, Jordan Perrony s'est procuré trois grosses occasions dans ce duel (photo : Georges Henz).


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus