Le HC Ajoie face à la difficile recherche d’un étranger

Il apparaît de plus en plus improbable de voir les « jaune et noir » aligner un nouveau mercenaire ...
Le HC Ajoie face à la difficile recherche d’un étranger

Il apparaît de plus en plus improbable de voir les « jaune et noir » aligner un nouveau mercenaire vendredi sur la glace de Fribourg

L'entraîneur du HC Ajoie Gary Sheehan ne sait pas sur quels étrangers il pourra s'appuyer pour les prochains matches du HC Ajoie (photo : KEYSTONE/Ennio Leanza). L'entraîneur du HC Ajoie Gary Sheehan ne sait pas sur quels étrangers il pourra s'appuyer pour les prochains matches du HC Ajoie (photo : KEYSTONE/Ennio Leanza).

Le HC Ajoie risque fort de ne patiner qu’avec deux étrangers vendredi à Fribourg. Le néo-promu en National League peine à dénicher un remplaçant à Jonathan Hazen, alors que Guillaume Asselin a fait son retour à l’infirmerie des « jaune et noir ». Ce n’est pourtant pas faute d’essayer. Le staff technique ajoulot multiplie les pistes, selon le directeur technique du HCA Vincent Léchenne. Mais il se heurte à deux réalités. La première est financière. Deux dossiers ont capoté ces dernières heures, les joueurs convoités préférant répondre à des offres plus intéressantes en Finlande et en Slovaquie. La deuxième est sportive. Les clubs de Swiss League sont réticents à libérer leurs mercenaires en ce début de saison lorsqu’ils n’ont pas de match à leur programme. Ainsi, « pour vendredi, ça va être compliqué » d’avoir un nouvel élément, avoue Vincent Léchenne.


Un ou deux renforts ?

C’est que le HC Ajoie ne veut pas jeter son dévolu sur le premier nom venu. « Il nous faut un joueur qui puisse nous aider, pas un élément pour faire le nombre », détaille l’ancien attaquant. Le marché pourrait être achalandé ces prochaines heures avec la fin des camps de préparation outre-Atlantique et les coupes effectuées dans les effectifs des clubs de NHL. Une dernière interrogation tiraille le staff des Vouivres. Faut-il enrôler un bon étranger expérimenté ou deux jeunes joueurs ? Les prochains jours – les prochaines heures peut-être – devraient permettre d’y voir plus clair. /msc


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus