Un « parcours grandiose » pour le 40e

Plus de spéciales, plus de kilomètres, mais moins de pilotes engagés. La 40e édition du Critérium ...
Un « parcours grandiose » pour le 40e

Le millésime 2017 du Critérium jurassien propose 13 spéciales pour un total de 204 km chronométrés. Les régionaux seront présents en nombre les 7 et 8 avril

Gérald Frésard (président du comité d'organisation, à gauche) et Sébastien Lovis ont levé le voile sur les détails du 40e Critérium jurassien Gérald Frésard (président du comité d'organisation, à gauche) et Sébastien Lovis ont levé le voile sur les détails du 40e Critérium jurassien

Plus de spéciales, plus de kilomètres, mais moins de pilotes engagés. La 40e édition du Critérium jurassien promet son lot de spectacle les 7 et 8 avril prochains. Elle a été dévoilée vendredi matin à Saignelégier, centre névralgique de l’épreuve. Les cadors du championnat de Suisse des rallyes seront au départ de cette 2e manche de la saison. Le premier véhicule s’élancera vendredi prochain à 17h38 de Boécourt. Le rallye prendra fin le lendemain vers 21h à Saignelégier.

 

Treize spéciales au menu

Pour prétendre à la victoire, les pilotes devront avaler 204 km d’épreuves chronométrées. Les organisateurs ont concocté un menu à treize spéciales, trois le vendredi soir et dix le samedi. Les classiques Courtemautruy – Les Enfers et Villars – Réclère sont au programme. Ce sont les deux seuls tracés identiques à l’édition 2016. Les bolides s’élanceront aussi sur les parcours Boécourt – Cornol, Le Pré-Petitjean – Saignelégier, Goumois – Les Enfers et St-Brais – La Combe. Ce millésime 2017 ne propose pas, en revanche, de super-spéciale.

 

La qualité à défaut de la quantité

Ce 40e Critérium jurassien va réunir 71 bolides, dont quatre véhicules historiques. C’est une dizaine de moins que l’an dernier. Mais la qualité sera au rendez-vous. Gérald Frésard, le président du comité d’organisation, voit douze véhicules capables de l’emporter. Il y aura en effet au départ neuf R5, une Porsche, une S2’000 et une R4. Trois favoris se dégagent : le Valaisan Sébastien Carron (dernier vainqueur du Critérium jurassien), le Tessinois Ivan Ballinari et le Prévôtois Nicolas Althaus. Michaël Burri devrait aussi pouvoir se mêler à la lutte pour la victoire finale, mais le fils d’Olivier devra composer avec un nouveau véhicule, une Citroën DS3, en lieu et place de sa Ford Fiesta R5.

 

Les régionaux en force

Plus d’un tiers des engagés proviennent de la région. Ils seront en effet 24 pilotes du Jura et du Jura bernois à s’élancer sur ce rallye. C’est sept de plus que lors de la dernière édition. Trois d’entre eux vivront leur tout premier Critérium jurassien : Sacha Althaus, Dan Goudron et Geoffrey Cuenin. Ce dernier sera même au départ d’un rallye pour la première fois de sa carrière.

 

Trois anciens vainqueurs en démonstration

Le Critérium jurassien 2017 offrira encore un plateau de 40 voitures de démonstration, les SlowlySideways. Elles s’élanceront juste avant les véhicules historiques et le rallye moderne. Trois anciens vainqueurs de l’épreuve jurassienne feront partie de ce peloton : Laurent Reuche, Eric Ferreux et Philippe Camandona.

Ce 40e Critérium jurassien sera à vivre en direct sur RFJ le vendredi 7 avril de 18h à 21h30 et le samedi 8 avril de 8h à 20h30. Le programme détaillé de l’épreuve est à retrouver sur le site du rallye. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus