Multiculturel, comme le FC Bassecourt

Le FC Bassecourt peut compter sur des renforts pas comme les autres. Le club vadais a engagé ...
Multiculturel, comme le FC Bassecourt

 L'équipe des juniors A du FC Bassecourt.

Le FC Bassecourt peut compter sur des renforts pas comme les autres. Le club vadais a engagé cinq réfugiés politiques pour son équipe de juniors A. Ces jeunes de moins de 21 ans, dont on ne connaît pas exactement l’âge, sont issus de Somalie, d’Afghanistan, du Libéria ou encore d’Erythrée. Ils sont arrivés en Suisse ces derniers jours et y vivent sans leur famille. Durant les vacances scolaires, ils ont montré de l’intérêt à commencer la pratique du football et le FC Bassecourt les a accueillis à bras ouverts.

Déjà une fine gâchette

Au moment de faire signer leur demande de qualification, le vice-président du FCB, Albert Lusa, ne connaissait pas l’étendue des qualités footballistiques de ces cinq joueurs. Ce d’autant plus que la communication est compliquée avec ces jeunes hommes qui ne parlent pas français. Mais, rapidement, l’entraîneur des juniors A pu constater la qualité technique de trois d’entre eux. Il reconnaît toutefois que ces joueurs sont habitués à jouer sur des petits terrains vagues, sans chaussures, ni protège-tibias, et qu’ils sont en train de s’habituer à la pratique du football en équipe et sur un vrai terrain.

Albert Lusa n’exclut pas que d’autres jeunes réfugiés politiques viennent fouler la pelouse des Grands-Prés. Il compte bien, par ailleurs, les initier aux joies d’un loto ou encore d’un concert d’Alain Morisod. /mle


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus