L’intégration des réfugiés par l’agriculture

Des migrants participent aux travaux de la ferme dans le Jura. L’AJAM, l’Association jurassienne ...
L’intégration des réfugiés par l’agriculture

Romain Beuret avec trois migrants Romain Beuret accueille trois migrants pour réaliser divers travaux dans sa ferme de Courchapoix.

Des migrants participent aux travaux de la ferme dans le Jura. L’AJAM, l’Association jurassienne d’accueil des migrants, et la Chambre  jurassienne d’agriculture, ont créé un programme d’occupation et d’intégration des réfugiés. Depuis le 20 juin dernier, une quarantaine de réfugiés volontaires aident des agriculteurs jurassiens dans leurs missions quotidiennes.

Cette semaine, Romain Beuret, agriculteur à Courchapoix, accueille trois jeunes migrants dans son exploitation. Il leur apprend les rudiments du métier et leur propose d’effectuer des tâches simples, comme du désherbage. Le véritable enjeu de ce projet, c’est toutefois la communication : la plupart des réfugiés ne parlent pas encore français et ne savent pas très bien l’anglais.

Caroline Toussaint s’est rendue à Courchapoix pour savoir comment Romain Beuret échange avec les trois réfugiés. Son reportage est à découvrir ci-dessous (uniquement sur la version classique du site) :

/cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus