Anne Ceppi dans la tourmente

Anne Ceppi ne ferait de loin pas l'unanimité. La cheffe du service de la consommation et des ...
Anne Ceppi dans la tourmente

 Photo: archives

Anne Ceppi ne ferait de loin pas l'unanimité. La cheffe du service de la consommation et des affaires vétérinaires du canton du Jura (SCAV) est pointée du doigt dans une enquête dévoilée mardi par l’Impartial. Le journal y dénonce un malaise. Plusieurs exemples alimentent ce feuilleton.

Un comportement qui fâche

L’article affirme que les contacts avec les professionnels de la branche se sont rapidement détériorés, depuis sa nomination en août 2011. On dit d’Anne Ceppi qu’elle ne laisse rien passer et qu’elle applique le règlement à la lettre. « Le SCAV pinaille », affirment certains, toujours selon l'Impartial. Plusieurs vétérinaires lui reprochent d’être plus répressive qu’éducative, selon l’article. De fil en aiguille, la tension monte, un paysan en vient même aux mains, la secouant et l’enfermant dans son poulailler. Mais ça ne s’arrête pas là. Anne Ceppi laisse aussi des traces au sein de son propre service.

Selon un employé qui garde l’anonymat dans l'enquête du quotidien, elle se montre parfois humiliante. L’employé la qualifie même « d’inhumaine ».

En arrêt

Selon l’article, la situation a changé avec l’arrivée du ministre Jacques Gerber. Ce dernier a convoqué Anne Ceppi le 10 octobre et, depuis, la cheffe du SCAV est en arrêt de travail. Selon l’Impartial de ce mardi, Anne Ceppi s’est dite choquée lorsqu’elle a pris connaissance du contenu de l’enquête. Elle n’a toutefois pas voulu s’exprimer. Idem pour le ministre Jacques Gerber qui n’a rien voulu commenter. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus