Rocourt et Haute-Ajoie se jaugent

Une première mise au point pour les futurs mariés. Les habitants de Rocourt et de Haute-Ajoie ...
Rocourt et Haute-Ajoie se jaugent

fusion Rocourt et Haute-Ajoie

Une première mise au point pour les futurs mariés. Les habitants de Rocourt et de Haute-Ajoie étaient réunis mardi soir à Chevenez pour évoquer le projet de fusion entre les deux communes. Le vote se déroulera le 12 février pour une entrée en fonction en janvier 2018. Les villages de Rocourt, Chevenez, Damvant, Réclère et Roche-d’or formeraient ainsi une seule entité de 1'100 habitants. Lors de cette soirée d’information, le comité a présenté la convention de fusion devant une septantaine de personnes, dont près de la moitié venait de Rocourt.

Les finances ont forcément retenu l’attention. L’arrivée de Rocourt ne va pas péjorer les finances de Haute-Ajoie. Pourtant la grande commune fusionnée en 2009 devra se résoudre a augmenté sa quotité d’impôt qui se situe à 2.05. Selon le comité de fusion, les prévisions ne sont pas réjouissantes en 2018 avec ou sans Rocourt. Mais cette dernière ne peut tout simplement plus investir malgré une quotité à 2.25. Son maire Raymond Périat n’a pas hésité à évoquer un gouffre qui continuera de se creuser sans cette union. La dette par habitant, cinq fois inférieur à celle de sa grande voisine, ne signifie pas que sa situation économique est enviable.

Mis à part l’aspect financier, cette fusion doit, selon le comité, donner plus de poids à cette nouvelle entité notamment dans ses discussions avec le canton. Elle deviendrait ainsi la troisième plus grande commune en superficie. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus