La liberté projetée en toute intimité

Le mois du film documentaire revient ! La 9e édition du festival transfrontalier commence le ...
La liberté projetée en toute intimité

Le mois du film documentaire revient ! La 9e édition du festival transfrontalier commence le 3 novembre et s’étend jusqu’au 30 novembre. Au menu : 40 projections, dont 21 dans les trois districts jurassiens et donc 19 sur le Territoire de Belfort. La thématique de cette cuvée 2016 est la liberté, sous toutes ses formes, de la liberté d’expression à la liberté d’action ou encore de penser. Les organisateurs de la manifestation ont une nouvelle fois voulu favoriser le contact entre les réalisateurs et le public, avec des rencontres et des conférences.

En toute intimité

Si la programmation se veut diversifiée, le choix des lieux l’est tout autant. Il y a bien sûr les traditionnels, tels que les cinémas La Grange à Delémont, Cinélucarne au Noirmont ou encore le Lux aux Breuleux, mais il y a aussi et surtout des lieux intimistes, comme la Galerie du Sauvage à Porrentruy, la Cantine à Delémont ou encore le stand de la jeunesse de Courtedoux, où seront projetés des courts-métrages pendant la Saint-Martin, sur le thème de la fête du cochon.

La quête de l’intimité a été une priorité pour les organisateurs du mois du film documentaire, eux qui souhaitent privilégier les contacts entre visiteurs et entre visiteurs et réalisateurs.

Le vent dans le dos

Le festival du film documentaire se porte plutôt bien. Le nombre de projection est en constante hausse, tout comme le nombre de visiteurs d’ailleurs. La plupart des séances sont gratuites dans le Jura pour cette 9e édition. Le festival dispose d’un budget de 56'000 francs pour les projections jurassiennes.

Toutes les informations sur la 9e édition du mois du film documentaire sont disponibles sur le www.moisdudoc.com. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus